311 km à ski-roues : Alain Bohard l’a fait !

Alain Bohard GTJ300

SKI-ROUES – Connu et reconnu pour ses raids longues distances, Alain Bohard a réalisé ce week-end un exploit inédit entre Culoz (01) et Bassecourt (25) à travers le massif du Jura.

Et un exploit de plus : 311 km de ski-roues entre l’Ain et le Doubs ) travers le massif jurassien sur un itinéraire présentant 4200 m de dénivelé et le tout en 22h50 ! Alain Bohard vient de signer une magnifique balade à travers son massif.

Le récit d’Alain Bohard :

Culoz ( 01 ) : 27/05 – 19 h
Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette édition unique un grand moment de sport. L’événement a tenu toutes ses promesses

Les acteurs:
– Une équipe de choc
Avec Marco de la Combe comme assistant désormais rompu à ce genre d’exercice. Kirtap (le frangin ) et L’Alain le Grand en équipiers ponctuels de luxe.
– Un parcours exigeant
Le Massif du Jura. 311km du Sud au Nord et 4221 m de dénivelé positif .
– Une météo très contrasté
Succession de périodes ensoleillées (peu), de pluie, d’orage, et de grêle
– Du matériel test performant
9 paires de ski test skate et classique tirés du parc ski-fond.com
– Les invités surprises :
Chutes, casse, attaque de chien, automobiliste récalcitrant …la routine !!!

Le résumé:

Culoz – Les Rousses . Km 103
45 km ” d’échauffement ” tout en bosses le long du Rhône nous amènent en 2h20 au pied de la première difficulté: la montée Saint Germain de Joux – La Pesse et ses 976 m de dénivelé pour 21 km.
La nuit s’installe et la pluie s’invite. Elle ne nous quittera plus jusqu’au lendemain midi …

Alain Bohard GTJ300

Les Rousses – les Verrières (CH – km 203)
L’escale technique (45′) des Rousses (km 100) relance la machine sur un second tronçon émaillé de 3 côtes principales : traversée du Risoux Les Charbonnières – Mouthe, col de Vourbey et la côté aux Fées. Alain le Grand se joint à la caravane jusqu’à la Seigne. “On skie sur des œufs ” dans la descente sur Mouthe rendue glissante par la grêle et les pluies battantes.
Première chute sur casse matériel aux Hôpitaux. Pas de mal mais un petit pincement au cœur de voir mes Flash (skiway) en morceaux eux qui ont fait campagne sur des parcours mémorables entre Mourmansk – Turku, Andorre – Paris, Nice – Venise…
Malgré la pluie qui redouble et le revêtement en piteux état, c’est un vrai plaisir de faire ” une pause “classique sur les pentes du Mt Vourbey ….
La descente sur les Verrières en skis équipés de pneumatiques achève confortablement la deuxième partie du périple.

Alain Bohard GTJ300

Les Verrières – Bassecourt (CH – Km 311 .Arrivée)
“Ça bosse dur”
Le véritable challenge commence ici avec dans l’ordre une succession de ” bosses” :Grand Frédéric, Ponts de Martel, Vue des Alpes, Val de Ruz et col de Pierre Pertuis.
“En famille”
Depuis La Brévine Le Kirtap m’accompagne sous un soleil radieux sur ses terrains de jeu favoris jusqu’à la bascule au sommet de la Vue des Alpes…
La montée vers les Bugnenets laisse des traces mais la descente aurait pu en laisser davantage ! Je suis à la limite du freinage. J’abdique et trace “dré dans le pentu” en courant retrouver Saint Imier 300 m plus bas
….14 km de transition en fond de vallée nous emmènent à vive allure de St Imier à Sanceboz
A 28 km du but le col de Pierre Pertuis se positionne en ultime rempart avant Bassecourt et la sortie Nord du Massif Jurassien
La nuit tombe à l’amorce des gorges du Pichoux véritable voix de sortie naturelle du massif du Jura Nord.

Alain Bohard GTJ300

“L’étau “se resserre.
À 8 km du but final, au passage du premier tunnel ceinturé de parois escarpées l’ambiance est à la fois sombre et magique mais quand les gorges se resserrent et deviennent un étroit passage pentu je n’ai d’autre resort que de sortir un vieux chasse neige de derrière les fagots…..sans espoir ! Pas de panique ,j’ai quelques expériences dans ce genre de figure (ça faisait longtemps quand même !) je me jette sur le côté sous “les phares interloqués”de Marco qui me succède à quelques mètres .Une veste, un cuissard et quelques égratignures Pas de quoi freiner ma progression en course à pied. Je ne verrais jamais le deuxième tunnel sur les skis ! On retiendra que le secteur classé infranchissable en ski-roues l’est bien.

Alain Bohard GTJ300

“Par ici la sortie.”
C’est avec un grand soulagement de ” la mission accomplie” que nous arrivons pleins phares dans l’agglomération de Bassecourt ( km 311) au terme de 22h53′ d’efforts.

Remerciements.
Un Grand Merci à Marco, à L’Alain, au Kirtap, à Nico et aux partenaires : Ceramiq, ski-fond.com, Salomon principaux artisans de la réussite du projet.
A suivre vidéos
…..et à bientôt pour de nouvelles Aventures.
Alain Bohard

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.