Biathlon : la longue liste des retraités

BIATHLON – Longue est la liste des biathlètes qui ont décidé de raccrocher la carabine. Parmi eux, Alexander Os, Ivan Tcherezov et l’Allemand Andi Birnbacher, ou encore Zina Kocher et Marine Bolliet.

 

En ce début du mois de juin, une autre biathlète, le Norvégien Alexander Os, 36 ans, vient allonger la liste des jeunes retraités. Il évoluait sur les circuits de coupe du monde et IBU Cup depuis 2003. Au cours de sa carrière, il est monté à sept reprises sur un podium en coupe du monde en individuel, mais il n’a jamais décroché une victoire.

Pourtant, il a participé à deux compétitions mémorables : d’abord en 2009, dans la poursuite des championnats du monde lors de laquelle pas moins de 15 compétiteurs ont skié en dehors de la piste, entraînant finalement une décision du jury ; celui-ci avait donné à son coéquipier Ole Einar Björndalen la médaille d’or et à Os le bronze.

A Khanty Mansiysk, en 2011, il avait ensuite fait équipe avec  Björndalen, Emil Hegle Svendsen et Tarjei Boe dans le relais où ils avaient été victorieux. C’était quelques jours avant le tsunami au Japon. Les quatre athlètes avaient offert leur prime aux victimes.

Cette saison, les dernières apparitions d’Alexander Os en coupe du monde étaient à Canmore et Presque Isle. Il est monté une dernière fois sur le podium dans le relais mixte, à Canmore justement, où les Norvégiens avaient terminé troisième.

« Après quelques hésitations, j’ai décidé de stopper ma carrière de biathlète. Le biathlon me procure beaucoup de plaisir, mais maintenant il est venu le temps où je dois faire autre chose de ma vie. En plus de notre belle petite fille Solveig, ma femme et moi  attendons une autre fille en juillet, nous avons acheté une maison et j’obtenu un emploi. » Le retraité va diriger la première Reistadlopet en juin.

 

Le départ d’autres vétérans

 

Marine BOLLIET

 

 

La retraite d’Os n’est pas un cas isolé. Neuf autres biathlètes vétérans ont raccroché la carabine. Les plus connus sont sans doute le double médaillé olympique russe Ivan Tcherezov et l’Allemand Andi Birnbacher. Le premier qui avait été victime d’un grave accident de  rollerski a été sept fois vainqueur en coupe du monde, il a obtenu le petit globe de cristal du départ en ligne en 2012. Il a aussi arraché trois titres des championnats du monde juniors.

Birnbacher, lui, a six victoires en coupe du monde et treize podiums à son actif. A 35 ans, il a terminé sa carrière dans le même stade où il a remporté sa première victoire en coupe du monde.

C’est également fini pour l’Autrichien Fritz Pinter, les Italiens Christian DeLorenzi et Christian Martinelli.

Les hommes sont rejoints par plusieurs dames qui ont quitté le sport de haut niveau : Marine Bolliet, la Tchèque Barbora Tomesova, l’Ukrainienne Natalya Burdyga, les Américaines Annelies Cook et Hannah Dreissigacker, et les Canadiennes Audrey Vaillancourt et Zina Kocher.

Zina Kocher est la doyenne de ce groupe ; elle a participé à 267 coupe du monde. La biathlète de Canmore a connu trois Jeux olympiques et a eu l’honneur de concourir en 2010 sur ses terres.

Quant à Marine Bolliet, elle a terminé sa carrière sur une note parfaite, avec trois podiums en IBU Cup à Martell en mars.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.