Bilan – Les combinés allemands intenables, l’éclaircie Braud

 

COMBINE – Eric Frenzel, Johannes Rydzek et leurs compatriotes allemands ont écrasé la saison de la coupe du monde. Au cours de laquelle François Braud s’est aussi illustré.

 

 

Difficile d’exister face à une équipe aussi impressionnante. L’équipe d’Allemagne de combiné nordique a été exceptionnellement forte durant cet hiver. Si bien qu’avant Sapporo, aucune victoire d’étape ne leur avait échappé ! Les doublés, triplés voire quadruplés (comme aux mondiaux par exemple) ont été légion cette saison.

A la tête de cette armada, deux hommes se sont rendus coup sur coup sportivement parlant évidemment : Eric Frenzel et Johannes Rydzek.

Le premier est entré dans l’histoire en devenant le premier quintuple vainqueur de la coupe du monde ! Un exploit phénoménal qu’il a concrétisé lors de ce dernier week-end de compétition. Trois victoires consécutives dont deux à Schonach ont scellé la bataille pour le gros globe. Son dauphin Johannes Rydzek, bien que déçu si près du but, aura de quoi se consoler. Le combiné d’Oberstdorf a en effet signé un grand chelem historique aux mondiaux de Lahti en s’emparant des quatre titres mondiaux mis en jeu en Finlande !

Avec Fabian Riessle et Bjoern Kircheisen aux 4e et 5e positions, le succès de la Mannschaft est total cet hiver. Seul Akito Watabe, vainqueur deux fois cet hiver, a réussi à batailler avec l’armade germanique.

Le premier Français au classement mondial est 12e. Il s’agit de François Braud. Le Chamoniard a signé de nombreux tops 10 mais c’est à partir des mondiaux de Lahti qu’il s’est illustré. Vice-champion du monde, le haut-Savoyard a parfaitement défendu sa médaille en décrochant le bronze, la seule breloque du camp tricolore. Il a aussi terminé l’hiver sur le podium 2e derrière le roi Frenzel à Schonach. De quoi en faire clairement le favori des prochains championnats de France.

Révélation de cet hiver en coupe du monde, le tout jeune Antoine Gérard figure en 33e position du classement devant son voisin vosgien Maxime Laheurte 35e.

Gérard a notamment brillé à Chaux-Neuve en prenant la 10e place devant un public tout acquis à sa cause… Le coureur de l’US Ventron a fait de gros progrès cet hiver en découvrant le haut-niveau.

 

Son aîné quant à lui a vécu une saison compliquée. La faute à un physique défaillant sur les skis de fond alors même qu’au tremplin, Laheurte a été plutôt régulier.

55e mondial, Laurent Muhlethaler complète le quatuor français en coupe du monde. Double médaillé aux championnats du monde juniors, le Jurassien a réalisé quelques sauts de classe mondiale cet hiver. Il sait qu’il est sur la bonne voie

 

Quant à Hugo Buffard, toujours aussi impressionnant sur la piste, il n’a pas encore trové la clé au tremplin…

Globalement, les bleus, après une année très compliquée suite aux départs de Jason Lamy Chappuis et Sébastien Lacroix, ont redressé la barre avec des jeunes qui ont trouvé leurs marques mais qui doivent désormais regarder devant. Sous la houlette du tandem Jérôme Laheurte – Cyril Michaud-Fidey, l’équipe de France s’est reconstruite un collectif et sa 7e place au relais de Lahti doit servir de base pour les prochaines années. A commencer par l’hiver olympique qui se profile…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.