Célia Aymonier : « Je vise mon premier podium individuel »

BIATHLON – Après deux ans de découverte de la coupe du monde de biathlon, Célia Aymonier l’annonce clairement : cette saison, elle visera son premier podium individuel.

 

 

Célia Aymonier, une nouvelle saison olympique approche. Mercredi dernier, vous rencontriez la presse à Paris pour une journée particulière…

Oui, on n’en a pas trop l’habitude, on préfère clairement faire du ski ou s’entraîner derrière la cara. Mais ça fait partie du jeu, du métier et de notre sport. C’est aussi plaisant de voir que des gens sont là pour partager avec nous nos émotions, nous soutiennent tout au long de l’hiver et des Jeux à venir.

 

Justement, avez-vous l’impression d’une mise en condition avant l’hiver ?

Oui, c’est une étape et une tradition aussi. Ça fait quatre ans que je viens ici, auparavant en fondeuse, désormais en biathlète. Cette rencontre marque le début d’une période où on va retrouver la neige, où on a envie de skier, que ça commence. C’est beaucoup de bonheur, on s’est préparé pour ça.

 

 

Je veux continuer à progresser tout en m’amusant

 

 

Vous sortez d’un hiver riche en satisfactions avec notamment six top 10 sur la coupe du monde. Quelle est la prochaine étape de progression ?

Je vise clairement le podium individuel, tout en continuant à viser de gros objectifs avec les filles et le relais qui a un très gros potentiel. Et bien sûr, je veux continuer de me faire plaisir, de partager ça avec les gens qui ont envie de le partager avec nous. Et surtout, continuer à s’amuser sur le circuit, c’est très important et c’est mon moteur pour progresser.

 

La densité de l’équipe dames vous aide aussi à avancer…

Oui, il y a une grosse émulation dans notre équipe, on sait qu’on devra être à 100% pour gagner notre ticket pour les Jeux puisqu’on aura que quatre places sur les courses, contrairement aux six places de la coupe du monde. Ce sera fait à la régulière, à moi de savoir être meilleure et de montrer que je mérite de disputer ces Jeux…

 

Avec un rêve en tête ?

Oui revenir avec des médailles. C’est le rêve absolu mais au-delà du résultat sportif, il y a beaucoup d’autres choses à aller chercher sur des Jeux. On verra comment ça se passe. J’ai bien travaillé cet été et cet automne. Physiquement, ça va bien. Au niveau du tir, j’ai des hauts et des bas car je travaille sur le long terme et j’ai encore quelques difficultés à réitérer en compétition ce que je fais à l’entraînement. Il me reste un mois et demi pour peaufiner les dernier détails avant l’hiver !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.