Championnats de France de saut : le titre pour Paul Brasme

Paul Brasme décroche son premier titre de Champion de France senior

 

SAUT – Derrière le Suisse Killian Peier, venu en voisin de Vallée de Joux, Paul Brasme marque son entrée dans le groupe senior par un titre de champion de France à Chaux-Neuve, juste devant son aîné Vincent Descombes-Sevoie.

 

Nordic Magazine : c’était quoi l’objectif aujourd’hui ?

Paul Brasme : déjà renouer avec de bonnes sensations au tremplin, parce que nous revenons d’un stage d’une semaine à Planica en Slovenie. Et, après une semaine de repos, cela n’a pas été très facile là bas, j’ai eu du mal à retrouver mes marques. L’objectif, c’était vraiment de sauter simple et de se faire plaisir, de ne pas avoir de regrets.

 

Nordic Magazine : c’est un tremplin que vous connaissez bien Chaux-Neuve ?

Paul Brasme : non, j’ai juste sauté dessus ce matin, parce que nous sommes arrivés à 22 heures 30 hier soir de Planica. Mais sinon, c’est un tremplin que je connais quand même assez, nous venons souvent nous entraîner ici, et puis chaque année, il y a la coupe de France au mois d’août, et les années précédentes les finales des OPA.

 

Nordic Magazine : vous avez tout de suite eu de bonnes sensations ce matin pendant les sauts d’essais ?

Paul Brasme : je savais qu’en faisant des bons sauts, je pouvais aller titiller Vincent [Descombes-Sevoie]. Ce matin, je n’ai fait que trois sauts pour m’habituer au tremplin, et je voulais garder un peu d’énergie. Le dernier saut était vraiment sur des bonnes choses et je me suis fait plaisir, j’ai du me rapprocher du HS. Et je savais qu’en faisant les mêmes sauts que ce matin, ça allait pouvoir le faire. Ce n’étaient pas les mêmes à la compétition, mais cela s’en rapproche quand même.

 

Nordic Magazine : le fait que la barre d’élan soit basse ne vous a posé de problèmes ?

Paul Brasme : non, pas de soucis car ce matin je partais encore plus bas que cette barre. Nous étions 14, alors que ce matin je partais de la 12, après ce n’était pas les mêmes conditions. J’essaie de ne pas me focaliser sur l’élan, mais plutôt sur ce que j’ai à faire, et ça marche.

 

Nordic Magazine : les conditions étaient bonnes aujourd’hui ?

Paul Brasme : pendant le saut d’essais, cela tournait un peu, il y a l’orage qui arrivait. Mais la compétition, c’était nickel.

 

 

Vincent Descombes-Sevoie termine à 1, 7 points de Paul Brasme

 

Nordic Magazine : quelle est la suite maintenant pour vous ?

Paul Brasme : demain, il y a le concours par équipes. Cela fait quelques années qu’avec le Comité des Vosges, nous échouons à la quatrième place. Mais cette année, nous allons essayer de monter sur la boite, et même aller chercher la victoire, nous sentons que nous pouvons le faire si tout le monde fait des bons sauts.

Pour la suite de l’été, nous repartons normalement nous entraîner en Italie, à Prédazo, et après nous avons le grand prix à Courchevel, la Coupe du Monde. Et après, fin août, nous aurons une tournée, en Coupe Continentale, en Pologne. Et je retournerai dans les Vosges fin août.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.