Combiné : l’Allemagne domine, le Japon résiste et la Suisse fait des étincelles

COMBINE NODRIQUE – Björn Kircheisen a remporté la première compétition de Sapporo, au Japon. Le Suisse Tim Hug continue de réaliser de très bonnes performances. Il intègre même le top 5.

 

Y aura-t-il une fin à la domination allemande ? Pour la première compétition de la tournée asiatique de la coupe du monde de combiné nordique, c’est au tour du vétéran Björn Kircheisen de l’emporter. Certes, la victoire a été incertaine, le Japonais Akito Watabe ayant tout donné pour gagner sur ses terres de Sapporo. Sur le podium, le troisième homme n’est autre que Mikko Kokslien. Aucun Français n’a pris le départ.
 


 

Au tremplin, l’équipe du Japon avait dominé le concours dont le jeune Hisaki Nagamine, 19 ans, était ressorti vainqueur avec un saut de 136 m. Le leader de l’équipe Akito Watabe suivait avec 134 m et Taiheu Kato complétait ce top 3 nippon grâce à  ses 135 m.

On notera enfin la très bonne performance de Tim Hug, le combiné suisse. Il occupe le 5e rang, à 39 secondes du vainqueur. Il a réalisé le 8e temps de ski, lui qui avait déjà fini 8e plus tôt au moment d’atterrir dans la raquette.

Le sauteur du SC Gerlafingen ne pouvait qu’être satisfait. Depuis janvier 2014 et sa victoire à Chaikovskiy en Russie, c’est sa meilleure performance. Après ses 6e et 7e place à Pyeongchang, c’est de bon augure pour celui qui n’évolue plus avec l’équipe des États-Unis, mais avec celle de Norvège. La demande n’est pas venue de Tim Hug, mais de la fédération norvégienne. Le Soleurois est dépendant de cette collaboration, car autrement, il n’aurait pas trois techniciens à disposition.
 


 

Photo : FIS/Silke Tegethof
 

Télécharger (PDF, 202KB)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.