Des jeunes skieurs mongols s’entraîneront en Vallée de Joux

SKI DE FOND – 15 jeunes skieurs de Mongolie s’entraîneront à la Vallée de Joux en vue de participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2020.

 

De l’alchimie entre le rêve de Pascal Gertsch, médecin généraliste passionné de ski de fond, fan de la Mongolie, et la générosité d’accueil des combiers va naître un projet humain extraordinaire, qui a pour but de faire participer les meilleurs jeunes skieurs de fond mongols au JOJ2020. L’aventure commencera le 13 janvier 2018, avec l’arrivée de 15 d’entre eux à la Vallée de Joux pour un camp d’entraînement de deux semaines.

 

A 71 ans, Pascal Gertsch revient tout juste de son 4e voyage de l’année en Mongolie. Cette fois-ci, son objectif était d’y amener 300 paires de skis nordiques d’occasion, collectées en Suisse, pour redynamiser ce sport historique des hauts plateaux d’Asie. « Jusqu’en 1980, on skiait beaucoup en Mongolie puis cette pratique s’est perdue », relève l’ancien médecin. Mais la Fédération Internationale de Ski (FIS) ainsi que l’Association Olympique Mongole, avec lesquels il collabore, sont bien décidées à faire renaître le ski nordique sur leurs terres. Pour atteindre leur but, ils ont mis l’accent sur la formation de jeunes athlètes. Pascal Gertsch rêvait d’organiser des camps d’entraînements en Europe, en Suède, pensait-il. Mais l’échéance des JOJ2020 lui ouvre la perspective de venir en Suisse, à la Vallée de Joux, afin de préparer une équipe en vue de participer aux olympiades : « Il fallait que les jeunes mongols puissent voir à l’avance comment on s’entraîne ici et se confronter à d’autres sportifs pour être prêt en 2020 ».

15 jours d’aventure humaine

Concrètement, 15 jeunes gens, âgés de 12 à 15 ans, quitteront leur village et leur yourte pour deux semaines d’entraînement sur les pistes de la Vallée de Joux, du 13 au 30 janvier 2018. Ils réitéreront l’expérience en 2019, dans l’espoir de faire partie des 8 skieurs de fond que comptera l’équipe de Mongolie pour les JOJ 2020. « Cette aventure a pu se concrétiser grâce à la générosité de la FIS, de marques horlogères, de Vallée de Joux Tourisme, du Centre Sportif, de la Fondation Paul-Edouard Piguet, de privés et avec la collaboration du Ski-club Vallée de Joux » détail Cédric Paillard, Directeur de Vallée de Joux Tourisme.

Outre le côté purement sportif, le but de ce premier séjour est aussi d’entrer en contact avec de jeunes Combiers de leur âge, à ski ou en participant à des leçons de sport, de dessin ou d’anglais.

Logés au Centre Sportif, entourés de Pascal Gertsch qui voyagera avec eux et rejoints par Nassa et Christelle, leurs traductrices mongoles, ils découvriront la région en mangeant à l’occasion dans des familles ou des restaurants de La Vallée et en liant une relation privilégiée avec leurs parrains, qui leur offriront du matériel de ski de fond neuf. « Le fondement de l’esprit olympique, c’est le partage des connaissances et le mélange des peuples », relève Dominique Rochat, coordinateur local des compétitions des JOJ2020, très impliqué dans l’accueil et le programme d’entraînement de la quinzaine de jeunes athlètes de Mongolie, « l’aventure humaine qui se trame dépasse largement le cadre sportif et rejoint parfaitement ces idéaux olympiques ! Je suis très fier de la générosité et de l’esprit d’ouverture des Combiers, indispensables à cette réalisation ! »

 

Exposition « Mongolie mon amour » à l’Essor

Durant la présence des jeunes skieurs étrangers à la Vallée de Joux, une exposition de photos prises par Pascal Gertsch au cours de ses voyages en Mongolie sera présentée à la galerie d’art de l’Essor.

L’exposition sera ouverte du 21 décembre 2017 au 28 janvier 2018, et son vernissage aura lieu le 19 janvier (à 17h), en présence des jeunes skieurs nordiques mongols.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.