Deux mois de suspension pour Therese Johaug

Johaug

Ce mercredi, l’agence antidopage norvégienne a fait savoir que la championne du monde et olympique de ski Therese Johaug était suspendue pour une durée de deux mois. Le temps, notamment, d’approfondir l’examen de son dossier. La fondeuse a été contrôlé positive à un stéroïde interdit, le clotsébol, à l’issue d’un test réalisé le 16 septembre. Et manquera donc le coup d’envoi de la coupe du monde fin novembre en Finlande puis l’étape programmée en Suède.

« La raison de cette décision est que (le comité en charge d’éventuelles poursuites au sein de l’agence) est d’avis que l’athlète ne semble pas s’être comportée en toute innocence, a déclaré Anstein Gjengedal, président dudit comité, des propos relayés par L’Equipe. Il est important de souligner qu’à ce stade, nous n’avons pas pris position sur la question de la suspension définitive. » La championne avait fait le choix de ne pas participer au stage de l’équipe nationale en Italie, à Val Senales cette semaine.

L’annonce de cette sanction devrait “rassurer” Suédois et Finlandais pour qui l’absence de suspension, même temporaire, était incompréhensible.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.