Dopage : l’IBU ne re-contrôlera pas les échantillons de Sochi

Contrairement à ce qu’annonçait la semaine dernière Jim Carrabre, directeur du contrôle anti-dopage de l’IBU (la fédération internationale de biathlon), les échantillons des Jeux Olympiques de Sochi 2014 ne seront pas testés de nouveau par leurs experts. Le directeur de l’IBU, Anders Besseberg, a en effet annoncé à l’agence de presse Reuters que ce nouveau contrôle n’était pas de leur ressort.

Les tests anti-dopages des Jeux Olympiques étant réalisés par le CIO (Comité Olympique) et l’AMA (Agence Mondiale Anti-dopage), il n’est pas du ressort de la fédération de biathlon de mener de nouveaux contrôles sur ces échantillons, gelés pendant 8 ans par le CIO pour les tester de nouveau avec les nouveaux systèmes trouvés entre temps.

De plus, Besseberg affirme que son collègue Jim Carrabre s’est exprimé sans en avoir d’abord parlé aux autres membres du comité de direction de l’IBU. Il le soutient pourtant, déclarant que si Carrabre veut vérifier de nouveau les échantillons olympiques après les scandales de dopage en Russie, le comité de l’IBU sera certainement d’accord de demander au CIO et à l’AMA de mener ces nouveaux contrôles. Le directeur du biathlon conclut en rappelant que l’IBU est particulièrement stricte sur les règles anti-dopages et mène de nombreux tests grâce à ses nombreux experts qui, rappelle-t-il, ont déjà pu “attraper de nombreux tricheurs”.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.