Et de trois Engadine pour Anouk Faivre-Picon

La fondeuse du Team nordique Franche-Comté Crédit Agricole gagne pour la troisième fois l’étape de la FIS Worldloppet Cup.

 

Ce dimanche matin, la Pontissalienne Anouk Faivre-Picon a remporté le Marathon de l’Engadine pour la troisième fois. La Franc-Comtoise a déjà inscrit cette épreuve suisse à son palmarès en 2012 et 2015 (elle a aussi gagné  le sprint vendredi soir). 

La Française devance la Suissesse Seraina Boner et la Tchèque Klara Moravcova. L’Italienne du Haute Savoie Nordic Team, Elisa Brocard a terminé à 3 minutes 47, devant sa coéquipière Aurélie Dabudyk, qui a eu des soucis avec ses bâtons, et Heidi Widmer.

 

12841271_1194975953860734_5020106303385905375_o

10553755_1194975863860743_2245466804666188635_o

Roman Fruger

 

 

Chez les hommes, Dario Cologna n’a pas réussi la même passe de trois. Le Grison, de retour de blessure, s’est classé 25e après avoir cassé un bâton, à 24 secondes de son compatriote Roman Furger. Celui-ci a eu chaud, puisqu’il a franchi la ligne d’arrivée un poil avant Toni Livers du Team Gel Intérim/Rossignol. Sur ce podium 100 % helvète, Joeri Kindschi les a rejoints.

Bastien Poirrier s’est également battu comme un diable. S’il échoue à la quatrième place, c’est à une seconde du vainqueur. Le Belfortain peut donc être satisfait, tout comme Benoît Chauvet, 5e, à 3 secondes, dans un groupe où figuraient aussi Candide Pralong, Sjur Roethe, le Finlandais Kari Varis ou encore Paul Goalabré, Mathias Wibault, victime d’une chute dans la dernière descente, et Clément Arnault.

Avec un temps de 1:48:08 pour le vainqueur et seulement 23,41 km/h de moyenne, cette édition de l’Engadin a été une course assez lente. C’est que les premières minutes, personne n’a voulu attaquer ou accélérer, seul Ivan Perrillat-Boiteux (FRA) – qui allait casser un bâton au même moment que Cologna, puis tomber dans l’ultime virage – et Schaad Fabian (SUI) ont passé la quatrième à St. Moritz, mais seulement pour l’Helvetia-Sprint. A l’approche de l’arrivée, il y avait encore un groupe d’environ 50 skieurs avec tous les favoris. C’est Adrien Mougel (FRA) qui a forcé l’allure. On connaît la suite.

 

Aurélie Dabudyk

 

Au classement général de la FIS Worldloppet Cup, Aurélie Dabudyk conserve la première place, devant Elisa Brocard. Comme elle dispose de 121 points de plus que sa coéquipière du Haute-Savoie Nordic Team, elle est assurée de finir première.
Chez les hommes, Toni Livers prend la tête au détriment d’Ivan Perrillat-Boiteux, qui figure désormais en troisième position. Deuxième et à seulement 20 points, on trouve le Français Bastien Poirrier. Aussi la dernière étape en Russie début avril sera déterminante.

Arrivée Engadin en direct !!

Posté par Equipe de France Militaire de Ski sur dimanche 13 mars 2016

 

Le classement hommes

Le classement dames

 

Zufrieden mit dem 2. Rang am Engadin Skimarathon Helvetia Versicherungen Schweiz Team Gel Rossignol

Posté par Toni Livers sur dimanche 13 mars 2016

A noter que sur le semi-marathon, le Vosgien Gaël Epp est monté sur le podium, avec Yanik Pauchard, vainqueur, et l’Allemand Tobias Alraund, deuxième.

 

Photos : Engadin Ski Marathon et Worldloppet

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.