Fabien Claude : “Je suis prêt et j’ai hâte de débuter l’hiver”

h-fabien-claude

BIATHLON – Alors que l’équipe de France de biathlon se rend aujourd’hui en Norvège, le Vosgien Fabien Claude revient sur sa préparation, son arrivée dans l’équipe A et annonce quelques objectifs.

Fabien Claude, vous venez de terminer pour la première fois une préparation complète avec le groupe A de l’équipe de France de biathlon. Quelles ont été les principales différences par rapport aux dernières années ?

Mon premier sentiment est que j’ai passé un superbe été. Il y a eu vraiment une bonne ambiance, c’était propice à un travail de qualité! Bien sûr la plus grosse différence venait d’abord du groupe car on retrouve des personnes différentes. C’est vraiment le top de pouvoir évoluer aux côtés des meilleurs mondiaux !

Quels enseignements en avez-vous tiré ?

Je pense que j’ai bien progressé. Du côté du tir, notre nouvel entraîneur Franck Badiou m’a apporté beaucoup. Je me sens aussi très bien physiquement !

Arcon Fabien Claude

Comment s’est déroulée votre intégration dans le groupe ?

Les deux premiers jours j’étais timide (rires). Plus sérieusement, je ne crois pas avoir mis longtemps à m’intégrer et puis de toute façon ce n’est pas mon genre. Tout le groupe m’a très bien accueilli et je me suis senti vite à l’aise.

Ce fut aussi l’occasion de rencontrer le nouvel entraîneur du tir, Franck Badiou. Que vous a-t-il apporté durant cette préparation ?

Comme je le disais Franck nous a apporté du sérieux dans les séances, une diversité d’exercices impressionnante et une expertise sur sa discipline.

feclaz-fabien-claude

Physiquement et musculairement, vous semblez aussi de plus en plus fort. Vous l’avez d’ailleurs montré à Arçon avec une quatrième place sur le sprint et surtout une victoire lors de la poursuite, votre première au niveau national !

Cela fait plusieurs années que je trouve de la régularité dans “mes temps de ski”, et je pense pouvoir encore progresser. Nous avons encore bien travailler avec Stéphane Bouthiaux pendant la préparation.

Je suis satisfait de ma course de dimanche à Arçon sur la poursuite où j’ai enfin réussi à lier le ski et le tir comme à l’entraînement. Bien sûr ce n’est pas une fin en soi car on sait que tout va très vite en biathlon mais cela me permet d’engranger de la confiance à trois semaines de mon ouverture de la saison à Beitostolen.

Je prendrai les courses une par une

Nous sommes justement à quelques semaines du lancement de la saison, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

J’ai plus que hâte. Je suis prêt, si la saison démarrait dans quelques jours cela ne me dérangerait pas! Nous partons ce jeudi pour Sjusjoen en Norvège, et j’en suis ravi!

Je suis content de ma préparation qui s’est déroulée sans encombre, et j’espère que cela portera ses fruits. Le plus important pour moi cette saison va être d’avoir une moyenne de tir plus élevée que les saisons précédentes et en réussissant cette condition ça devrait rouler.

h-fabien-claude-2

Entre la coupe du monde et les mondiaux d’Hochfilzen, les occasions de briller seront nombreuses : quels objectifs vous êtes-vous fixé ?

Une saison c’est long ! Il y aura à coup sûr des grosses courses et des désillusions (le moins possible j’espère) Mon premier objectif va être de me sélectionner pour la coupe du monde. Cela passera par des belles performances du côté de Beitostolen sur la première IBU cup.

Ensuite, je souhaite marquer le plus de points possible en coupe du monde et trouver ma place parmi ce groupe l’hiver. Je prendrai les courses une par une, et on verra bien, cela ne sert à rien de trop se projeter.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.