Fourcade : « Un bonheur d’égaler Bjoerndalen »

BIATHLON – Retour sur la victoire de Martin Fourcade à Pyeongchang qui confie sa joie à nos confrères de L’Equipe.

 

 

Martin Fourcade

J’avais parié avec mon entraîneur que je tirerais à 20/20 ! J’avais envie de m’imposer ici pour être sûr de mes chances l’année prochaine même si je sais que les compteurs seront remis à zéro. Ce sont des choses qui m’aideront à penser positivement. Cette 12e victoire fait du bien car ça fait un moment qu’on m’en parle. J’en suis très heureux. C’était un défi énorme. J’avais beaucoup gagné dans ma carrière avec 9 ou 10 victoires en une saison, c’est pour moi un grand bonheur d’égaler Bjoerndalen devant qui j’ai rêvé tout gamin. Ça signifie beaucoup pour moi et j’en suis très fier ! Cette 12e victoire me tenait à coeur, j’avais peur de ne pas l’avoir. Si j’en ai une 13e, j’en serais heureux mais ce n’est pas une préoccupation au fond de moi. Je voulais juste être à son niveau. On verra comment se passe la fin de saison. Je suis juste soulagé et heureux ce soir.

Quentin Fillon-Maillet

Les sensations étaient bonnes mais j’ai eu du mal dans le dernier tour. Il y a une grande montée où j’en ai peut-être mis un peu trop. C’est une belle expérience de courir ici. Je reste globalement content. Avec Martin, on a l’impression de le voir gagner facilement, il banalise l’exploit. Et ce qu’il fait me paraît tellement lointain…

Simon Fourcade

Ce week-end m’a fait du bien, m’a bien remis en route même si je sors deux balles à la fin. ça me remet bien dans le rythme, bien que ce que j’ai fait sur les mondiaux. Je vais essayer de continuer sur cette lancée en améliorant encore le ski, en prenant du plaisir, aller chercher des belles choses à Kontiolahti et Oslo qui sont deux sites que j’aime bien. Ce que fait Martin est monstrueux… C’est quelque chose de grandiose. Je suis vraiment content pour lui, qu’il réussisse à marquer l’histoire de notre sport de la sorte.

Simon Desthieux

ça faisait un moment que j’attendais cette cérémonie des fleurs. Je suis content de cette course : pour une fois, j’ai réussi à engager mes tirs. Sur la piste, le plus important c’est travailler cette arrivée au pas de tir après un long plat. Il y a de belles choses à programmer pour cet été.
Concernant Martin, il est toujours surprenant, a toujours un truc en plus à améliorer. S’il continue encore 5 ans, il peut aller chercher Bjoerndalen.

Stéphane Bouthiaux

Martin est bluffant. On a tout de suite vu qu’on avait affaire à un athlète d’exception. 21 courses, 18 podiums cette année, c’est au delà de ce qu’on pouvait imaginer. Depuis 2010, on a mis en place un système qui fonctionne bien qu’on améliore petit à petit. On travaille sur la prise de risque zéro dans le sens où on mise plutôt sur le risque d’être un peu moins bien que celui de vouloir tout péter et de se planter avec des athlètes fatigués.
Pour le relais demain, on aura Jean-Guillaume Béatrix, Simon Fourcade, Simon Desthieux et Martin Fourcade. On leur a annoncé que les quatre meilleurs de la semaine seraient dans le relais. Ils ont aussi besoin d’émulation dans le groupe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.