François Braud : mes ambitions pour l’hiver

BRAUD Francois

ENTRETIEN – François Braud est ambitieux. Après une saison estivale prometteuse, le Chamoniard veut réussir un top 10 en coupe du monde et batailler ferme pour conserver ses médailles aux Mondiaux de Lahti.

 

 

 

Avec un été réussi et un troisième place au classement général des Grands Prix d’été, le chef de file des combinés tricolores, François Braud, a répondu aux questions de la FIS.

 

Jamais, lors des Grands prix d’été, vous n’aviez réussi un top 3 de toute votre carrière. C’est désormais chose faite. Cela vous donne-t-il confiance pour l’hiver ?

Oui, c’est mon meilleur résultat. C’est bon de sentir que je peux encore progresser, même à 30 ans ! (Rires) Ce classement est encourageant et cela me motive et me donne plein d’énergie pour attaquer cette nouvelle saison.

 

Avez-vous eu l’impression d’être meilleur que les étés précédents ?

Cet été, nous avons beaucoup travaillé sur le tremplin. La conséquence en a été que mon saut est devenu de plus en plus stable. Cela me permet de me retrouver en meilleure position au moment de prendre le départ de la course de ski. Donc oui, je dirais que mon niveau est un cran au-dessus de celui de l’année dernière.

 

Garder mes médailles aux Mondiaux de Lathi serait vraiment une belle chose.

 

Au cours des deux derniers hivers, vous avez terminé dans le top 15 de la coupe du monde. Pouvez-vous nous parler un peu de vos objectifs pour l’hiver prochain, en ce qui concerne la coupe du monde en général, mais bien sûr aussi pour les championnats du monde à Lahti ?

C’est vrai, ces deux dernières années, j’ai réussi à figurer parmi les 15 meilleurs mondiaux. J’ai aussi décroché des médailles au championnats du monde de Falun en 2015. L’hiver prochain, je voudrais monter plus souvent sur le podium et finir sur un top 10 au classement général de la coupe du monde. Garder mes médailles aux Mondiaux de Lathi serait vraiment une belle chose aussi ! (Rires)

 

BRAUD Francois

 

Quel est votre programme  jusqu’au début de la saison à Ruka?

Nous avons effectué un stage sur les nouveaux tremplins de saut de Kandersteg, où nous avons sauté sur  glace pendant trois jours. Puis, après une semaine de repos chez moi,  nous allons prendre la direction d’Oberhof. Nous allons également participer aux championnats nationaux allemands et je tiens à les remercier pour l’invitation. Puis, début novembre, nous allons skié sur la piste enneigée qui va être aménagée début novembre à Prémanon. Nous resterons en France jusqu’au 20 novembre.

 

L’équipe de France de combiné vient de perdre tragiquement l’un de ses techniciens, Quentin Blondeau. Voulez-vous nous dire quelques mots ?

Nous avons perdu un ami cher ; il a été à nos côtés pendant deux ans. Il faisait partie de la famille du combiné nordique. La France du combiné nordique, mais je pense aussi toute notre communauté, et ce au-delà des frontières, ont été très choquées et accablées. Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances à sa famille, à sa petite amie et ses amis. Je voudrais leur dire que nous, les athlètes et ses anciens collègues, nous allons nous battre pour lui rendre hommage ce prochain hiver. Et je souhaite que, depuis le ciel où il est maintenant, il nous donne un coup de main pour que nous glissions plus vite (sourires). Bye bye Quentixxxxxxx !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.