Hochfilzen : les réactions des Françaises après la poursuite

BIATHLON – Entre bonheur et déception, les Françaises se confient sur leur poursuite au micro de l’Equipe 21.

 

Justine Braisaz, 5e : “Ca fait du bien à la tête, vraiment vraiment du bien. J’étais vraiment déçue après le sprint, j’avais la rage. Pour ces championnats du monde, je m’étais concentrée seulement sur le sprint et j’étais très déçue donc aujourd’hui ça fait vraiment du bien. On a des très bons skis, les techniciens font un super boulot. Mais ce qui me fait plaisir c’est le tir. Ce n’est pas le 20/20, ce n’est pas parfait mais c’était du haut niveau. On n’avait pas le droit à l’erreur et je suis contente de la manière dont ça s’est passé. Mais je ne vais pas m’emballer, en biathlon, rien n’est acquis, il faut réinventer tous les jours mais ça me donne de la confiance. Le mental joue énormément donc ce n’est que du plus pour la suite.”

 

Marie Dorin-Habert, 6e : “Je suis très déçue, je suis passée à côté aujourd’hui. C’est toujours dur les déceptions mais ça fait partie du sport de haut niveau, il faut accepter les échecs. Je n’ai pas fait ce qu’il fallait pour être devant et il faut que j’accepte ma place. Une faute au couché ça allait mais c’est surtout sur le premier debout où j’en sors deux et ce n’est pas acceptable. C’est pour ça que je m’en veux. Aujourd’hui c’était possible de jouer, je pouvais aller chercher des places… Je ne l’ai pas fait et je m’en veux beaucoup parce que je n’ai pas été capable de réagir sur un grand évènement. C’était un objectif et je l’ai manqué.”

 

Célia Aymonier, 9e : “J’avais de très bonnes sensations sur les skis, je fais un excellent tir. Je suis contente de valider ça aujourd’hui sur une course où il fallait bien tirer pour jouer devant. La 9e place c’est vraiment génial. On a des super skis, les techniciens font du super travail. On a une bonne équipe et on a beaucoup de chance. Maintenant je vais récupérer de ces deux belles courses demain et mardi je me préparerai pour attaquer de plus belle sur l’individuel. Je me sens très bien sur ce pas de tir, c’est tout positif. L’individuel m’est encore un peu inconnu mais pourquoi pas. “

 

Anaïs Chevalier, 11e : “C’était bien d’avoir une journée de repos hier pour digérer la médaille. Aujourd’hui c’était du haut niveau : ça allait vite, très vite. Je n’ai pas à regretter grand chose. Pour l’individuel, je vais m’appliquer à faire des beaux tirs. C’est une piste très rapide et ça peut passer avec un bon tir donc je vais m’appliquer parce que j’ai de bonnes sensations en ce moment.”

 

Julien Robert, coach : “Il manque le petit bonus du podium mais on est tous très contents. Les filles ont fait le boulot. On leur demandait de mettre en place le tir qui leur permettrait de gagner des places et elles ont fait le boulot. Justine a fait une course exceptionnelle, Célia aussi. Légère petit déception pour Marie avec ses fautes sur le debout qui lui coûtent le podium. Mais la dynamique est très positive, on peut faire quelque chose la semaine prochaine. Il faut savoir se ménager maintenant, la fin des championnats est toujours délicate. On va se reposer, rebondir sur la course d’aujourd’hui et garder cet esprit positif pour la suite. On a une grosse carte à jouer sur l’individuel et le relais. On espère que ça va gazer.”

 

Jean-Paul Giachino, coach du tir : “Je suis très satisfait de ce qu’elles ont fait. On ne peut pas aller chercher une médaille à chaque course. Devant, elles n’ont pas ouvert de portes. Très belle course de Justine et globalement, je suis satisfait de ce qu’elles ont fait. Il faut se focaliser sur le comment et la manière, pas sur la finalité. C’est seulement en faisant ce qu’il faut qu’on peut gagner des places et j’avais vraiment insisté là-dessus hier.”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.