Jérôme Laheurte : « Ils sont capables de se remobiliser »

Jerome Laheurte

COMBINE – Le coach tricolore Jérome Laheurte dresse un bilan mitigé de la première journée de compétition de coupe du monde à Chaux-Neuve. La gestion de la pression, à l’approche de l’événement, reste la clé de la réussite pour les combinés tricolores.

 

Quelle est votre première réaction à l’issue de la course de ski de fond ?

Pour Max et François, il fallait être dans les groupes devant, nous le savions, c’est clair. La piste est ultra rapide et ça skiait très vite. Ils ont plutôt des profils de sauteurs, c’est donc pourtant censé être un profil qui nous va. Mais ils se sont fait rattraper par la pression. Cela se sentait déjà ce matin, nous sentons qu’ils ont de l’énergie, mais ont du mal à se libérer, à se relâcher. François a dit au speaker en bas du tremplin ; « je me fais envahir par mes émotions ».  Je n’ai pas d’autres choses à dire.

 

Quels était votre message à la veille de cette étape de la Coupe du Monde, qui reste toujours particulière ?

 Nous sentions qu’ils étaient un peu en dedans et c’est vrai que hier soir je les ai quand même un peu secoués. Je leur ai dit « vous avez la pression, c’est normal. Il faut s’en servir positivement… ». Ils se font rattraper comme souvent ici et je ne veux pas leur jeter la pierre. Max fait un saut un peu meilleur et, avec trois mètres de plus, ce qui est largement son niveau, il est dans les groupes pour jouer devant. Et François, il vient s’effondrer dans le tremplin, il est un peu rattrapé par l’événement. Maintenant, nous allons voir comment ils vont réagir demain. Je ne vais pas enfoncer le clou car je pense que d’eux mêmes, il faut qu’ils comprennent un peu qu’ils étaient hors sujet. Je pense qu’ils sont capables de se remobiliser pour faire mieux.

 

Et que pensez vous des performances de Laurent Muhlethaler et Tom Balland, qui faisaient leurs débuts à Chaux-Neuve ?

 Chez les jeunes, nous avons vraiment des points supers. Vraiment, Lolo (Laurent) a été très bon aujourd’hui, c’est dommage qu’il coince aussi, malgré son innocence. Il fait un saut d’essai d’enfer, il fait 112 mètres, avec deux barres de plus, mais il réalise un saut pour être dans les 10. Il coince un peu à la compétition, la pression l’a un peu rattrapé aussi, il a un peu encaissé. Il part un peu plus loin, mais finalement, il tient, et termine 33, à moins de 10 secondes derrière le maillot jaune Magnus Krog. Donc pour lolo, franchement, c’est super positif. Puis Tom Balland, 39ème, il fait une course vraiment honorable pour son âge, c’est un tout jeune, il n’a pas d’expérience du tout. Il fait 100 mètres au tremplin (98, 9 mètres), il est à son niveau. Il ne fait que progresser. Il ne faut pas rêver, Alessandro Pittin est pas qualifié hier, c’est un gars qui fait 4 aux JO de Sochi. Nous voyons Mikko Kokslien qui double Laurent dans le dernier tour, qui double Tom dans l’avant dernier tour. Pour Tom et Laurent, c’est bien.

 

L’impression de commencer la saison aujourd’hui.

 

Le rôle du coach, c’est quoi finalement ?

Il est le même que tous les ans. Tous les ans, il y avait Séb (Lacroix) et Jez (Lamy-Chappuis) qui arrivaient à bien gérer la pression et deux qui avaient un peu plus de mal. Cette année, nous manquons de repères, nous n’avons pas fait de compétitions depuis plus d’un mois et avons un peu l’impression de commencer la saison aujourd’hui. Je les sentais en dedans hier, et ne voulait pas non plus trop leur mettre la pression entre les sauts. Mais clairement, le briefing hier soir était quand même un peu appuyé. Je leur disais « maintenant, il faut vous servir de la pression positivement ». Il faut qu’ils prennent sur eux pour au moins être à leur niveau. Je ne leur parle pas de se transcender, je dis juste être à leur niveau. Nous avons fait des tests dernièrement avec les Japonais et les Norvégiens. Et François ou Max n’étaient pas devant Akito au saut, mais à un ou deux mètres derrière, pas plus. Aujourd’hui, ce n’est pas leur niveau.

 

Et si l’on compare ce premier jour par rapport à l’étape de Chaux Neuve l’an dernier ?

L’an dernier François fait trois médailles aux Championnats du Monde derrière Chaux-Neuve. Et il n’a pas été meilleur l’année dernière à Chaux Neuve sur la première compétition, je pense même qu’il avait fini bien plus loin de la tête. Ils ont du mal à aborder cette étape, je le sais et, le problème, c’est qu’ils le savent aussi. A nous tous, nous n’avons pas trouvé la solution aujourd’hui. J’espère que le fait d’avoir lâché un peu les nerfs sur la compétition aujourd’hui va un peu les détendre pour demain. En tous les cas, je ne vais pas leur remettre une louche ce soir, ils font eux même le constant. Bien sûr qu’ils ont envie d’être bons. Donc, demain il faut qu’ils arrivent libérés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.