Biathlon/Östersund : la France 5e, la Norvège impeccable

cyr1u5gxuaacis8

BIATHLON – La France ne terminera pas sur le podium aujourd’hui. Petite déception pour les Tricolores mais grande joie pour les Norvégiens qui s’imposent sur le relais mixte d’ouverture à Östersund (SUE).

 
 

 
Tout avait bien commencé pour l’équipe de France. Au départ, Justine Braisaz fait le choix de rester au chaud dans le peloton. Un choix stratégique qui est payant puisque malgré une pioche et un tir lent au couché, elle reste au contact sur le deuxième tour. Une pioche au debout ne la pénalise pas non plus puisqu’elle passe le relais en 4e position à 5sec de la tête à sa coéquipière Anaïs Bescond.
 


 

La tricolore décide alors de prendre la tête face à la Norvégienne Birkeland et la Suissesse Haecki. Elle repart avec elles après un premier tir propre. Le debout s’annonce pourtant plus compliqué pour les filles : les athlètes de tête piochent. Anaïs Bescond n’y échappe pas et fait deux fautes. Elle sort tout de même du pas de tir en 2e position alors que Haecki va tourner deux fois sur l’anneau de pénalité. Mais face à Wierer (ITA), Dahlmeier (ALL) et Birkeland (NOR), la représentante des Bleues ne tient pas la cadence et passe le relais à la 5e place à 5sec du groupe de chasse et 12sec de la tête.
 
 

Fabien Claude s’élance et raccroche presque aussitôt le groupe de chasse alors qu’Hofer (ITA) s’envole loin en tête. Les quatre premières nations font le plein au couché. Mais Hofer et Bjørndalen sont les plus rapides. L’Italien  garde 10sec d’avance à la sortie du pas de tir sur le Norvégien, l’Allemand Doll et le Français suivent à 16sec de la première place. Malgré un bon second tour, les choses se compliquent pour les tricolores sur le debout du jeune biathlète vosgien. Si Hofer oublie de tirer sa pioche et se déconcentre donc, l’histoire est presque similaire pour Fabien Claude qui écope d’un tour de pénalité. La Norvège et Bjørndalen s’échappent en tête à l’issue de ce troisième relais avec 17sec d’avance sur l’Allemagne, 37sec sur l’Italie et 43sec sur la France.
 


 


 
Quentin Fillon-Maillet part alors pour le dernier relais de cette première compétition de l’hiver. S’il perd du temps sur la tête et le Norvégien Johannes Thingnes Bø, il raccroche Windisch (ITA) et le podium virtuel. Mais le couché ne réussit pas au Jurassien qui ressort avec deux pioches et près d’une minute de retard sur la tête de course. Le cadet des Bø, lui, s’envole pour aller chercher la victoire et fait un dernier tir debout rapide et propre : du grand Johannes Bø. La victoire s’offre à lui.

Derrière, Peiffer tient son rang et amène l’Allemagne sur la deuxième marche du podium. L’Italien Windisch et le Français voient quant à eux le podium s’échapper sur le dernier tir, piochant tous deux, alors que Shipulin repart après avoir fait le plein. Si Windisch tente le sprint avec le Russe, Quentin Fillon-Maillet ne peut pas se joindre à la lutte.
 


 
La France termine donc 5e à 1min13 de la victoire. La Norvège l’emporte haut-la-main, se vengeant des tricolores après le week-end de Sjusjøen, devant l’Allemagne et l’Italie grâce à un Windisch impeccable sur le sprint. On retrouve juste derrière la Suède et la République Tchèque.

 


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.