La revanche de Sundby

SKI DE FOND – Après un long face à face avec le Finlandais Niskanen, Martin Johnsrud Sundby a remporté  pour la seconde fois d’affilée le 50 km d’Oslo. Le Norvégien gagne à domicile, enlevant au passage le gros globe de cristal.

 

 

C’est sans les Français et sans Dario Cologna, entre autres, que s’est disputé, samedi, le 50 km classique d’Oslo. Cette dernière course masculine en terre européenne, avant la tournée québécoise, a été remportée par Martin Johnsrud Sundby. Il s’agit de sa 29e victoire.

Le Norvégien se voit donc attribuer le globe de cristal de la distance, mais aussi la première place du classement général de la coupe du monde (troisième gros globe de sa carrière). Le Norvégien tient sa revanche après ses problèmes de l’été dernier. Rappelons que le numéro un mondial avait été suspendu pour avoir « violé le règlement de l’AMA (Agence mondiale antidopage) pour mauvaise utilisation du médicament anti-asthmatique. » Des résidus de salbutamol, un composant de la ventoline, avaient été décelés lors de tests antidopage réalisés pendant les compétitions à Davos en décembre 2014 et à Toblach en janvier 2015. Ce jugement lui avait fait perdre les points remportés pendant ces épreuves, il avait du même coup perdu le bénéfice de son succès au Tour de Ski et à la coupe du monde 2015.

 

 
Sous le soleil norvégien, la première accélération s’est déroulée après 25 minutes de course. En tête, Livo Niskanen, Sjur Roethe, Niklas Dyrhaug, Alex Harvey… et Sundby emmenaient un groupe de sept coureurs. Derrière, le Russe Sergey Ustiugov travaillait à rattraper son retard. Mais ses efforts n’allaient pas payer.

Des changements de ski ont ensuite permis au Finlandais Niskanen de prendre du champ. Le dossard jaune ne tarda pas à le rejoindre. Cinq hommes à plus de 20 secondes suivaient derrière le duo.

A 20 km de l’arrivée, Sundby tenta à plusieurs reprises de se débarrasser de son compagnon de route. En vain. Niskanen répondait présent. Celui qui a décroché il y a quelques jours le titre mondial du 15 km classique devant son public à Lahti, ne fut lâché qu’à trois kilomètres de la fin. Sundby pouvait alors s’envoler vers la victoire, désormais en solitaire.
 

 
Pour la troisième place, cinq hommes ont bataillé ferme. Au sprint, c’est le Russe Alexander Bessmertnykh qui arracha finalement sa présence sur le podium, devant Roethe, Dyrhaug, Harvey et Holund.
 
 

Télécharger (PDF, 356KB)

Télécharger (PDF, 318KB)


Télécharger (PDF, 253KB)


 

La vidéo intégrale

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.