Laurent Muhlethaler : « j’ai passé un super week-end »

MUHLETHALER Laurent

COMBINE – Même si le Jurassien de seulement 18 ans a vécu une deuxième journée plus difficile (il se classe 41e), le bilan du week-end de Coupe du Monde à Chaux-Neuve reste positif. Venu pour découvrir et apprendre, Laurent Muhlethaler a rempli ses objectifs pour aborder sereinement la deuxième partie de la saison.

Comment s’est passée cette deuxième journée à Chaux-Neuve ?-

Il m’en a vraiment manqué à la fin, j’ai senti la fatigue de la course d’hier déjà, c’était plus dur à skier aujourd’hui. Mais je suis tout jeune, j’aurai d’autres Coupes du Monde à Chaux Neuve, donc je garde le sourire et suis super content.

Ce matin, je suis  arrivé au tremplin avec un grand sourire, avec le public, l’ambiance, c’était énorme. Du coup, je fais un super premier saut d’entrainement (6e du saut d’essai) et craque peut être un peu sous la pression pour le saut de compétition. Techniquement c’était bien, mais un peu tard pour l’impulsion, je termine donc 27e du concours de saut. Je peux être bien mieux.

En ski de fond, je suis parti un peu plus vite que d’habitude parce que je partais un petit loin après le tremplin. Dans les deux premiers tours, ça a été tout de suite vite, j’ai peut être un peu tout donné, et ça m’a cassé un peu les jambes. Avec la course de hier, ça a été difficile sur la fin de course. Après, j’ai voulu tenter le coup, je n’avais rien à perdre en venant là. Ce sont mes premières coupes du monde, donc je peux aussi me permettre d’essayer des choses, de me connaître encore plus.

Le bilan global du week-end reste quand même positif pour vous ?

 Oui, le bilan reste positif. Voici deux semaines, je ne pouvais plus bouger un bras à cause d’une infection sous les bras. J’ai pris des antibiotiques pour me soigner, mais ça m’a vraiment mis au plus bas de ma forme pendant une semaine, je ne dormais plus très bien. Du coup, j’ai eu un peu peur la semaine dernière en allant en Coupe d’Europe. Et finalement, je fais deux podiums. Je crois que cela m’a mis en confiance pour cette semaine et je fais un bon week-end à Chaux-Neuve. Je fais quand même mes meilleures performances en Coupe du Monde, 33ème hier, 41ème aujourd’hui, c’est quand même positif. Il y a des choses que j’aurais pu mieux faire mais il y en a d’autres qui auraient pu être bien pires. Ces deux jours, je n’ai pas révolutionné mon système, j’ai fait ce que je savais faire. J’ai donc passé un super week-end. Et, l’année prochaine, je reviendrai pour marquer des points.

Vous disputez à Chaux-Neuve votre deuxième épreuve de Coupe du Monde (après Lillehamer). Qu’est ce qui vous impressionne le plus dans ce format de compétition ?

 Ce qui m’impressionne, c’est surtout le monde, partout. Et c’est plus particulièrement vrai à Chaux Neuve, parce que c’est vraiment l’endroit mythique pour le combiné. J’y étais cette année et cela m’a vraiment plu. Aujourd’hui, j’allais moins vite, j’avais plus mal aux jambes, mais l’ambiance, c’est énorme. Je vois toute ma famille, tout ce monde, ça porte, c’est une certitude. C’est incroyable, même à l’échauffement. Je pense que la pression m’a mis un peu l’excitation qu’il fallait pour rehausser mon niveau. Hier, j’étais un peu plus frais sur les skis de fond et je vois que j’arrive plus à m’accrocher.

 MUHLETHALER Laurent

C’est un avantage de connaître le site ? 

Oui, peut être pour mes premiers sauts. Le tremplin a été un peu modifié, la table est plus courte et je le savais. C’est peut être pour ça que sur les premiers sauts d’essais les étrangers étaient un peu tard à l’impulsion, mais aujourd’hui, c’est moi qui me fait piéger ! Sinon, le nouveau parcours de ski de fond me plait bien. C’est une course un peu plus rapide que celle des années précédentes [Laurent connaissait le parcours pour l’avoir parcouru en Coupe d’Europe], ça va un peu plus vite. Donc pour moi qui suis jeune et ai encore un peu de mal à m’accrocher en ski de fond, c’est bien.

Quels points devez-vous maintenant travailler en vue des prochaines coupe du monde ?

Il faut que j’apprenne à gérer un peu la pression. Il faut que je continue à bien sauter au saut d’entrainement, c’est sûr, mais que je sois encore meilleur sur les sauts de compétition. C’est plutôt mon point fort en Coupe d’Europe, j’arrive souvent à rehausser mon niveau. Mais aujourd’hui la barre d’élan était basse, c’était plus dur. En ski de fond, j’ai des points à améliorer sur la gestion de course. Il faut que j’arrive à m’accrocher au groupe plus longtemps. Hier je l’ai fait, car j’étais quand même dans de meilleures conditions physiques. Aujourd’hui, j’ai eu un peu de mal. Il faut que j’apprenne à toujours bien me placer, je ne suis pas encore très bon pour cela.

MUHLETHALER Laurent

Quel est maintenant le programme de la suite de la saison ?

Les jours prochains, je verrai quels seront les sélectionnés pour la prochaine Coupe du Monde. Normalement, ce sont Geoffrey Lafarge et Tom Balland. Après ce week-end de Coupe du Monde, je ne sais pas ce qu’il sera décidé par les coachs. Mais je suis encore tout jeune et, si je ne suis pas sélectionné, je me préparerai pour le mois prochain avec les mondiaux juniors et les prochaines Coupes d’Europe [Laurent est actuellement leader du classement provisoire]. Même s’il n’y a pas de Coupes du Monde pour moi, ce seront de belles compétitions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.