Laurent Muhlethaler meilleur Français en coupe continentale

COMBINE – Brillant au tremplin de Chaux-Neuve, un peu moins en vue sur la piste des Tuffes, Laurent Muhlethaler a pris une correcte 12e place sur la coupe continentale organisé dans le Massif jurassien. Marjan Jelenko s’impose en solitaire.

 

Un homme seul en tête tout au long de ce 10 km disputé sur la piste du stade Jason Lamy Chappuis les Tuffes : voici l’image forte de cette première journée de coupe continentale, autrement dit la coupe du monde B de combiné nordique, organisé sur le Massif jurassien. Marjan Jelenko était seul au monde aujourd’hui et a logiquement remporté ce gundersen sous le soleil jurassien. Le Slovène habitué de la coupe du monde a d’abord construit son succès sur le tremplin avec un bond impressionnant ce matin, dans le décor hivernal de Chaux-Neuve.

Près de 30 cm de neige ont en effet accueillis la soixantaine d’athlètes engagés sur cette épreuve internationale. Avec 8 engagés, l’équipe de France était la nation la plus représentée et visait clairement de belles choses à domicile.

Ça avait d’ailleurs plutôt bien commencé au saut avec le 2e rang signé Laurent Muhlethaler, tout heureux de courir à la maison. Le Jurassien de Xonrupt venu en voisin, Lilian Vaxelaire réussissait lui aussi son entrée en matière avec le 16e meilleur saut de la séance officielle. De son côté, le Chamoniard Geoffrey Lafarge s’est fait une belle frayeur sur le saut d’essai en chutant à la réception d’un saut très long. Quelques roulés-boulés et un saut de compétition plus tard, le haut-Savoyard affichait une triste mine. Ce ne fut pas le seul à chuter : le Polonais Marcin Budz était évacué à l’hôpital suite à une réception manquée occasionnant un KO !

Lafarge en forme sur la piste

Après le saut donc, direction le Jura pour l’épreuve de fond où les Français auront tenté de gagner des places, la meilleure étant signée de Laurent Muhlethaler, heureux de sa prestation malgré tout avec cette 12e place, à 30 secondes du podium où se retrouve l’armada autrichienne Thomas Joebstl et Martin Fritz. Geoffrey Lafarge, qui affichait beaucoup d’envie sur la piste, a finalement sous-estimé l’impact de sa chute matinale mais remonte tout de même de la 36e à la 16e place du jour, réalisant le 6e temps de ski.

Parti 32e, Tom Balland a grimpé dans le classement mais une « chute bête » en toute fin de course le privait d’une meilleure place que la 28e finale. Lilian Vaxelaire entre tout juste dans le top 30. Alors que pour les plus jeunes, Théo Rochat, Brice Ottonello, Yann Laheurte et Edgar Vallet, l’apprentissage continue.

Résultats

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.