Les ambitions d’Odlo pour l’équipe de France

Odlo va de nouveau habiller les équipes de France nordiques. Cédric Georges, manager France de la marque, explique le rôle qu’entend jouer l’équipementier auprès de la Fédération française de ski et de ses athlètes.

 

Cédric Georges, après une parenthèse de quelques années avec One Way, la Fédération française de ski et ses athlètes seront de nouveau habillés par l’équipementier Odlo dont vous êtes le manager France. Quel est votre sentiment après la signature de ce contrat de 6 années ?

Je suis très heureux et fier de signer à nouveau pour 6 ans ce partenariat clé.  La marque Odlo s’est développée entre 2002 et 2010 en s’appuyant sur ce partenariat en France, permettant de crédibiliser notre expertise dans le textile technique, et de connecter la marque au sport « performance ». La FFS, poussée par des athlètes talentueux, a des objectifs ambitieux, tout comme la marque Odlo. Nos racines viennent de Norvège, du ski de fond et du sport performance. Je ne peux donc voir que l’avenir radieux au côté de l‘équipe de France.

 

Odlo fait ainsi un retour en force dans l’univers médiatique du ski, et en particulier du nordique où le savoir-faire n’a jamais été démenti. Vous attendiez-vous à un tel retournement de situation ?

Certains diront que les retournements de situation possèdent une part de hasard ou de chance…  Lorsque l’opportunité s’est présentée, nous nous devions de la saisir avec rigueur et toute l’humilité qui incombe à cette mission. Malgré le contrat qui liait la FFS à l’équipementier précédent, nous n’avons jamais baissé les bras. Depuis 18 mois, et mon arrivée à la tête d’Odlo France, j’ai pu constater  la côte d’amour des athlètes vers la marque Odlo, saluant notre savoir-faire et notre crédibilité dans le textile technique. Nous avons innové sans cesse et continuerons à le faire. Il y a 70 ans, la marque Odlo a été créé sur un principe : « Penser et développer des produits par et pour des athlètes de hauts de niveau». Là, nous y sommes… 

Oslo équipe déjà l'équipe suisse (Photo : Agence Zoom)

Odlo équipe déjà l’équipe suisse (Photo : Agence Zoom)

 

Que pèse un tel partenariat dans le chiffre d’affaires d’Odlo ?

Le plan à 5 ans prévoit un investissement Média/Sponsoring autour des 15% du CA généré. Ce partenariat a des conséquences financières et prend une part non négligeable du budget sponsoring. Mais il s’inscrit dans un plan de développement ambitieux de la marque portée par un plan média massif et un programme sponsoring fort. Il permet de reconnecter la marque avec le « sport performance » et complète parfaitement notre évènement phare la Odlo Crystal Run, sur le concept  « Winter is running »,  signée pour 3 ans avec ASO.

 

Nous avons décidé de travailler au plus près des besoins des athlètes.

Odlo et la FFS sont donc liés pour les deux prochains Jeux olympiques. Dans quelle direction allez-vous travailler et quelles pistes de développement notamment technique envisagez-vous ?

Nous avons décidé de travailler au plus près des besoins des athlètes pour fabriquer les produits qui répondent le mieux à leur besoin à l’entraînement et en course. Nous innovons cette année sur le Seamless (sans couture) qui devrait permettre un confort optimal. De grosses innovations sur les sous-vêtements/ Baselayer sont à venir. Tout commence avec « la première peau ». Nous sommes leader sur le sous-vêtements de sport et devons encore convertir beaucoup de sportifs occasionnels ou réguliers qui court « en coton » ou sont mal équipés par méconnaissance le plus souvent.

Nous allons travailler sur des produits France qui permettront aux plus jeunes de courir aux couleurs de leurs icones.

 

La visibilité de certains athlètes vedettes (Fourcade, Manificat, Pinturault, Dorin-Habert…) a-t-elle joué au moment de vous positionner sur ce marché ?

Plus que les résultats individuels, ce sont d’abord les succès collectifs et d’équipe qui nous ont convaincu. La FFS nordique a des résultats excellents et bénéficient d’un relai médiatique chaque année en forte progression. L’attrait des compétitions rendue accessible à tous via la TNT et popularisée par des succès internationaux aux JO et championnat du monde  est également un avantage indéniable. Nous comptons amplifier le partenariat sur de nombreux supports de communication et jusqu’au point de vente pour sensibiliser à la pratique du sport et à l’usage de tenue adaptée. Notre souhait est que tous les athlètes, et pas seulement les vedettes, soient nos meilleurs ambassadeurs parce qu’ils voient clairement les bénéfices de nos produits dans la pratique de leur sport au quotidien.

 

Les tenues auront une dominante de bleu, et des inserts visibles du drapeau et du mot France.

Contrairement à One Way qui affichait des tenues étonnantes, on pense par exemple aux salamandres, Odlo est réputé pour la sobriété de ces tenues. Savez-vous déjà à quoi ressembleront les prochaines de l’équipe de France qui seront sans doute détaillées et critiquées par de nombreux supporters ? 

Il me semble inconcevable que les tenues des athlètes ne reflètent pas les couleurs de la France. Cela devrait être un principe fondamental. Cela  a été le cas lorsque nous étions partenaires et sera le cas dans le futur. Pour ce premier hiver devant nous, le timing étant trop serré, nous tentons de faire au mieux pour être au plus près de ce principe fondamental. Les tenues auront une dominante de bleu, et des inserts visibles du drapeau et du mot France.

Outre les couleurs, nous ne ferons aucune concession sur la qualité des tenues pendant les courses qui seront au top niveau pour pousser les athlètes vers les succès attendus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.