Les fondeurs russes se seraient dopés aux JO de Sochi

Legkov, roi du 50 km à Sochi.

DOPAGE – Selon le New York Times qui cite le directeur du laboratoire antidopage des Jeux olympiques de Sochi, les athlètes russes se seraient dopés. Une tricherie qui aurait été soigneusement dissimulée.

 

Selon le New York Times qui cite Grigory Rodchenkov, qui a dirigé le laboratoire anti-dopage aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sochi, , « des dizaines d’athlètes russes […] y compris au moins 15 médaillés, faisaient partie d’un programme de dopage d’Etat, méticuleusement planifié ». Les plus grandes stars russes seraient impliqués, dont 14 membres de l’équipe de ski de fond et deux bobeurs vétérans qui ont remporté deux médailles d’or. Le New York Times cite notamment Alexander Legkov,  qui a remporté deux médailles aux Jeux, y compris une médaille d’or dans le 50 km.

 

Revue de web

 

Les sportifs auraient bénéficié d’« un cocktail de trois médicaments de substances interdites mélangé à de l’alcool. »

En pleine nuit, les experts antidopage russes et des membres des services de renseignement auraient subrepticement remplacés les échantillons d’urine contaminés. 100 flacons auraient ainsi été écartés.

Interrogé par le New York Times, le ministre des Sports russe, Vitaly Mutko, a publié un communiqué de presse dans lequel il dénonce une « nouvelle attaque médiatique contre le sport russe ».

 


 
Photo : Agence Zoom

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.