Martin Fourcade : « Le globe du sprint est une satisfaction »

BIATHLON – Victorieux du sprint de Kontiolahti et du petit globe de la spécialité, Martin Fourcade a confié sa « fierté sportive » au micro de L’Equipe.

Martin Fourcade

“Je savais que ce serait compliqué de briller devant ceux qui ont fait l’impasse en ne se déplaçant pas en Corée. Je suis très heureux de ça. Le globe du sprint est aussi une satisfaction, je suis heureux de l’assurer avant Oslo. Pour moi, c’est le plus dur à aller chercher, c’est souvent celui qui permet de gagner le général, une fierté sportive. Le globe de la poursuite reste un objectif, ce sont des récompenses qui m’ont fait rêver quand j’ai débuté. C’est le premier globe que j’ai gagné en 2008 et je me souviens des belles émotions vécues.

Concernant ma 13 victoire, je pense que ça a dû faire un pincement au coeur à Ole Einar Bjoerndalen. Il sait que si je l’ai réussi c’est en partie grâce à lui qui a placé la barre aussi haut. Je serais ravi d’égaler le record de Forsberg à 14 victoires, ce serait un grand bonheur mais ce ne sera pas simple.”

Quentin Fillon-Maillet

Aujourd’hui, ça a été compliqué sur le pas de tir. J’ai eu du mal à me mettre dans ma course. Je me suis retrouvé assez loin dès le premier tour. Sur les skis, les sensations restaient correctes malgré trois fautes… J’ai du mal à me mettre à 100% dans le tir, la piste est dure, on est moins lucide au arrivant derrière la carabine. J’essaie de travailler pour m’en sortir et de retrouver de bonnes sensations pour faire un beau résultat d’ici fin mars.

Jean-Guillaume Béatrix

Je suis un peu déçu car c’est ma première mauvaise course de l’année. C’est la première fois que je sors des points. A moi de rebondir vite. Je me sens moins entamé que les précédentes saisons, j’ai encore de l’énergie. J’espère pouvoir encore faire de belles courses.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.