Massacre : un succès de prestige pour Benoit Chauvet

SKI DE FOND – Enfin épargné par les virus, Benoit Chauvet a signé une belle victoire sur la Traversée du Massacre en devançant ses trois compères du team Gel Rossignol : Adrien Mougel, Bastien Poirrier et Jérémie Millereau. Nette victoire d’Alicia Choron chez les dames.

 

A voir : l’album-photos de la course

 

Un superbe parcours inédit de 33 km, un plateau de choix, quelques centimètres de neige fraîche tombée durant la nuit et de belles éclaircies dans le ciel jurassien pour la course : la 47e édition de la Traversée du Massacre a tenu toutes ses promesses. L’important travail de préparation réalisé par l’équipe du ski club de Prémanon autour de sa présidente Jocelyne Longchampt n’a pas été vain : 320 skieurs ont pu disputer l’une des trois épreuves dominicales.

 

Sur le semi-marathon, Hugo Buffard n’a pas fait de détails. Rentré des mondiaux de Lahti ce lundi, le combiné jurassien a géré la course à sa main et profité de sa très bonne forme sur le skis pour s’imposer assez largement devant le chamoniard Théophile Camp et les deux fondeurs du team Skis’cool Garnache : Clément Pignier et Clément Delavelle.


Chez les dames, Laure Coste, déjà vainqueur sur le site de La Darbella, a elle aussi signé une victoire nette. La sociétaire du ski club d’Oye et Pallet brille devant Noémie Tardy, Alexandra Vinogradova et Coralie Ferreux.

Le train Rossignol en marche

 

 

Sur l’épreuve reine et en l’absence du leader du marathon ski-tour Thomas Chambellant, aligné prochainement sur le marathon de l’Engadine, les coureurs du team Gel Rossignol n’ont pas fait dans le détail. Dès les premiers kilomètres, Jérémie Millereau imprimait un train d’enfer ce qui provoquait un sérieux écrémage. Après seulement un quart d’heure de course, les quatre coureurs en rouge menaient les débats. Adrien Mougel fut le premier à secouer le cocotier et à s’echapper. Mais sans s’affoler, Benoit Chauvet qui retrouve sa meilleure forme après un début d’hiver marqué par les maladies, revenait sur lui au train. Avant de produire un gros effort et tout en puissance pour prendre une dizaine de mètres d’avance et les garder jusqu’à la ligne d’arrivée.

« Depuis trois semaines, je ne suis plus malade et j’en profite. Mon podium à la Tartu m’a fait du bien et aujourd’hui, cette victoire fait très plaisir », confiait le double vainqueur de La Transjurassienne. Juste derrière lui, Adrien Mougel, qui connait les pistes du Massacre comme le fond de sa poche, s’inclinait, très fair-play : « Je suis parti dans la montée des toboggans pour faire une course pleine, une course sérieuse en vue des prochaines échéances. Benoit m’a rejoint au point chaud avant de me relayer pour creuser l’écart. Mais dans le final, il a fait un gros finish, plus puissant et plus à l’aise que moi sur cette neige lustrée. Je lui tire mon chapeau. »

N’ayant pu accrocher le rythme de ses collègues, Bastien Poirrier, troisième, avait la mine des mauvais jours : « Je n’avais pas de jambes, dès le début je l’ai senti. Quand j’ai vu Adrien partir, j’ai bien cru qu’il allait s’imposer ». « En fait, je laisse le Massacre à Benoît et je prendrais le marathon des Glières », défiait Mougel tout sourire. Jérémie Millereau vient compléter un quadruplé Rossignol.

Pierre Belingheri, Yoann Sutter, Grégoire Blondeau, Mathieu Cassez et Théo Pellegrini complétaient un joli top 10…

 

 

Après la Clarée, le Massacre pour Choron

 

 

Chez les dames, la leader du marathon ski tour a fait honneur à son statut. Alicia Choron du ski-club d’Agy, dans le comité Mont Blanc, a signé une belle victoire pour sa première participation dans le Jura. Partie dans le bon tempo au sein d’un groupe d’hommes qu’elle a souvent emmené, la déjà lauréate du marathon de La Clarée a enchaîné avec une autre victoire prestigieuse. Marion Blondeau du Mont Noir prend une solide et belle deuxième place juste devant la fondeuse de La Féclaz Rachel Demangeat.

 

Tous les résultats :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.