Maurice Manificat : «J’ai franchi un cap en classique» (1/2)

LAHTI, FINLAND - FEBRUARY 21: Maurice Manificat of France competes during the FIS Nordic World Cup Men's and Women's Cross Country Skiathlon on February 21, 2016 in Lahti, Finland. (Photo by Vianney Thibaut/Agence Zoom)

SKI DE FOND – Le numéro 5 mondial de l’hiver dernier, Maurice Manificat, est ambitieux pour cette nouvelle saison. Il se confie sur ses attentes, La Clusaz, Lahti et les scandales de dopage en Norvège. Première partie.

Maurice Manificat, après Val Senales, Tignes et dès ce lundi à Davos, vous avez enchainé les stages sur neige avant les compétitions fin novembre à Ruka, en Finlande. Comment allez-vous ?

C’est vrai qu’on a eu de super conditions à Val Senales où on a pu skier sur de la neige fraîche et froide. Ça donne encore plus envie de se mettre dans l’hiver. On commence gentiment à se mettre en mode compétition. Rien que d’en parler, on sent que le corps se prépare gentiment à monter en régime.

Clément Parisse et Maurice Manificat au centre de développement Salomon.

Clément Parisse et Maurice Manificat au centre de développement Salomon.

La présentation des athlètes chez Salomon la semaine dernière participe aussi à cette montée en pression progressive ?

C’est vrai qu’on se retrouve d’habitude plutôt en fin de saison au centre de développement de Salomon. C’est chouette et intéressant de rencontrer les sportifs d’autres disciplines mais également d’échanger avec les techniciens et les équipes qui travaillent à la réalisation de nos skis de l’hiver. C’est important parfois de sortir du sport pour discuter dans un cadre de travail et dans l’envers du décor. On commence à parler d’objectifs, ça met l’eau à la bouche…

Justement, en termes d’objectifs après votre 5e place au général, votre seconde en classement distance sur la coupe du monde, de quoi rêvez-vous après une saison aussi pleine ?

Je raisonne en termes de réalisation technique et physique avec dans l’idée de faire aussi bien. J’accorde beaucoup d’importance à la préparation et si tout se passe bien durant cette période, les résultats suivront. Je cherche à progresser sur le classement distance, idem au général où j’aimerais monter sur le podium. Cette année est une saison à mondiaux, il faudra donc observer comme se déroulent les choses après une année sans grands championnats qui arrive tous les trois ans seulement.

MANIFICAT Maurice

Ce dernier hiver vous a permis de réaliser une saison pleine…

J’attendais de jouer, au cours de ma carrière, une saison pleine, de courir quasiment toutes les courses et d’être performant sur tous les formats. Ce qui m’a apporter davantage de points, c’est la partie classique. En skate, je n’ai pas mieux ou moins bien fait que les dernières saisons. En classique, j’ai franchi un cap. Avant, c’était difficile de se positionner sur un objectif lors d’un 15 km classique. Or, je pense déjà à celui des mondiaux de Lahti.

Lire la seconde partie

Photos : Agence Zoom –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.