Oslo : doublé de Braisaz et Bescond sur le sprint

BIATHLON – Justine Braisaz, 2e et Anais Besccond, 3e, ont brillé sur le sprint de la coupe du monde d’Oslo remporté par Laukkanen. Le petit globe du sprint pour Gabriela Koukalova.

 

 

Pour le dernier sprint de l’hiver, les Françaises n’ont pas manqué le rendez-vous norvégien en montant sur les deuxième et troisième marches du podium. Justine Braisaz, parfaite sur les skis (meilleur temps du jour) comme derrière les cibles, a signé une course pleine pour décrocher ce podium après lequel elle courait depuis le sprint de Pokljuka ! Relâchée, le Savoyarde a clairement profité de la der de la saison pour lâcher les chevaux. « J’ai envie de dire “retour aux affaires”, ça fait du bien de refaire un plein, déclarait-elle au micro de L’Equipe. J’avais envie de me lâcher, de prendre des marques, d’arrêter d’avoir peur du résultat. La fin de saison décomplexe un peu et j’ai voulu prendre des marques aujourd’hui pour les prochaines saisons. J’avais juste envie d’être moi-même.»

Derrière elle, Anaïs Bescond a également fait le plein sur ce sprint et monte sur une belle troisième marche, confirmant son retour en forme sur cette fin de saison. La Jurassienne s’est employée sur la piste pour arracher ce nouveau podium : « Je savais que ce serait une course compliquée au tir vu le vent. J’ai été chanceuse au moment des accalmies et c’est rentré ! Je suis restée concentrée sur mon tir. »

Devant les bleues, la Finlandaise Laukkanen a signé sa première victoire en coupe du monde avec elle aussi un 10/10. Gabriela Koukalova, vainqueur du globe du sprint au détriment de la vainqueur du gros globe Laura Dahlmeier passée à côté aujourd’hui, et Veronika Vitkova complètent le top 5 du jour.

Julia Simon proche d’une course référence

Julia Simon, retenue sur ces finales de la coupe du monde après ses résultats en IBU cup, est passée à rien d’un bel exploit. Seule sa dernière balle est sortie de la cible quand la Savoyarde pointait encore dans le top 10 avant le debout. La jeune femme signe toutefois une belle performance.

Pénalisée de trois tours de piste supplémentaires, Marie Dorin-Habert pointe dans le top 20 à 1″24 mn. Pour sa première sélection en coupe du monde cet hiver, Enora Latuillière qui semblait très bien sur la piste a malheureusement sorti trois balles sur le pas de tir soufflé par des rafales. La Chamoniarde gagne toutefois son ticket pour la poursuite.

Célia Aymonier ne sera pas au départ ce samedi. Elle a souffert des rafales lors de son tir debout perdant énormément de temps au debout, déséquilibrée par les caprices d’elle. Tout comme Anaïs Chevalier d’ailleurs qui pointe à 4″32 mn de la tête (5/10).

Photo : équipe de France de biathlon –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.