Oslo – Les Norvégiens se couvrent d’or, la surprise canadienne

Relais Norvège SVENDSEN

BIATHLON – Simon Fourcade, Simon Desthieux, Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade n’ont jamais pu lutter pour le podium de ce relais des mondiaux dominé de la tête et des épaules par d’étincelants Norvégiens.  Les bleus sont 9e alors que les Canadiens ont décroché une improbable médaille d’argent.

La dream team norvégienne était au-dessus du lot cet après-midi sur le relais des championnats du monde, de leurs championnats du monde. Ole Einar Bjoerndalen, Tarjei Boe, Johannes Boe et Emil Svendsen ont apporté la première médaille d’or masculine au pays organisateur, un jour après l’or décroché par les relayeuses ! Avec six pioches et une très belle performance d’ensemble sur la piste, les fidèles du roi Harald V offraient la plus belle des médaille à leur souverain.

Derrière eux, les Allemands de Simon Schempp, encore plus performants face aux cibles avec seulement 5 pioches, décrochaient l’argent mondial, faisant honneur à leur titre de 2015. Les Canadiens, troisièmes de ce relais, signaient la surprise de ces mondiaux en s’emparant de la médaille de bronze. Un podium totalement improbable pour les frères Gow qui auront assuré de bout en bout de ce 4×7,5 km.

Malgré un bon relais de Martin Fourcade, le seul à 10/10, les bleus ont fait de la figuration avec une anecdotique 9e place. Le patron du biathlon n’a finalement pas pioché dans ses réserves en vue de la mass-start de dimanche où il visera un grand chelem sur les courses individuelles de ces championnats du monde d’Oslo.

 

Le récit de la course :

FOURCADE Simon,FAK Jakov

Après l’argent décroché par les Françaises, les bleus entraient en piste pour le relais ce samedi devant un nombreux public massé tout autour de la piste d’Holmenkollen. Simon Fourcade, retenu au détriment de Jean-Guillaume Béatrix pour lancer la fusée tricolore, se plaçait dans le groupe de tête avec Bjoerndalen et Lesser notamment. Le Suisse Jérémy Finello faisait tomber le Russe à 100 m du pas de tir, preuve d’une certaine nervosité dans le peloton en ce début de course.

Simon Fourcade piochait une fois pour blanchir les cibles et accusait quelques petites secondes de retard sur le roi Ole Einar qui emmenait dans ses skis Erik Lesser et l’Estonien Zahkna. Le groupe se reconstituait avec le tir debout. Erik Lesser prenait le leadership après un tir rapide alors que Fourcade utilisait ses trois balles de pioches et concédait 35 sec sur l’Allemand qui enfonçait le clou sur la piste. Efficace sur son dernier tour, le Catalan grattait 5 sec pour lancer Simon Desthieux à 32 s.

ANTHOLZ-ANTERSELVA, ITALY - JANUARY 24: Simon Desthieux of France competes during the IBU Biathlon World Cup Men's and Women's Relay on January 24, 2016 in Antholz-Anterselva, Italy. (Photo by Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Dès son entrée en piste, Tarjei Boe montrait les muscles et s’échappait dans la première montée. Mais Nathan Smith le reprenait à la glisse, tout comme l’Allemagne de Benedikt Doll et la Slovaquie de Hasilla qui sortait en tête après le troisième tir du jour devant la République tchèque de Soukup. Simon Desthieux grignotait quelques places dans le top 15 provisoire grâce à un tir couché solide. Devant, Boe et Soukup menaient grand train avec le Canadien. Malgré une pioche, le Norvégien ravissait son public en mettant le grand plateau dès la sortie du tir debout devant les surprenants Canadiens, l’Allemagne, l’Autriche bien revenue et la République tchèque ; toutes ces nations se tenaient en une quinzaine de secondes. Sur le pas de tir, le biathlète de Hauteville-Lompnes piochait trois fois et sortait avec plus d’une minute de retard sur la tête. Tarjei Boe et Benedikt Doll bouclaient ensemble ce deuxième relais avec les Canadiens. Quentin Fillon-Maillet s’élançait à 1″10 mn en 13e position.

FILLON MAILLET Quentin

La situation se compliquait pour les tricolores après ces deux premiers relais d’autant que Johannes Boe et Arnd Peiffer travaillaient pour creuser les écarts… notamment sur l’Autrichien Eberhard et sur Quentin Fillon-Maillet qui piochait une fois. Pendant ce temps-là et devant des fans conquis, Johannes Boe faisait du Johannes Boe en prenant un maximum de risques récompensés d’un 5/5. Le Canadien Gow ne tremblait pas aux côtés du grand Norvégien et repartait avec lui. Allemagne, République tchèque et Autriche complétaient le top 5 provisoire duquel s’éloignait la France à près de 1″20 mn… Les carottes commençaient sérieusement à cuire.

Boe poursuivait son sans-faute après un tir debout exceptionnel. L’Autriche visitait l’anneau, Ondrej Moravec  piochait trois fois… Mais Quentin Fillon-Maillet ne pouvait profiter de ces ouvertures pour opérer un rapproché au classement. Déchaîné sur la piste, Johannes Boe creusait les écarts pour lancer Super Svendsen avec un confortable matelas de 29 sec sur Simon Schempp et 34 sur le Canadien Green. Le Jurassien pointait à plus de 2 mn.

FOURCADE Martin

Les trois hommes de tête ne se faisaient pas de cadeaux et n’ouvraient aucune porte après un tir couché parfait. Svendsen conservait son avance sur ses deux poursuivants. Le huitième et dernier tir ne changeait pas la donne malgré deux pioches du Norvégien qui comptait seulement 10 sec d’avance sur Simon Schempp, très offensif, et Brian Green impressionnant de sérénité dans cette ambiance dingue. Le podium était fait. Et il était beau !

 

Résultats du relais hommes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.