Oslo – Les Français champions du monde du relais mixte

Relais mixte Oslo

BIATHLON – Anaïs Bescond, Marie Dorin-Habert, Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade ont décroché l’or mondial du relais mixte après une incroyable course. Avec 8 pioches, les bleus devancent l’Allemagne et la Norvège à domicile.

Quelle première course dans ces championnats du monde à Oslo ! Le relais mixte a magnifiquement lancé le rendez-vous de l’hiver en Norvège. Quatre nations étaient en tête dès la mi-course : France, Norvège, Ukraine et Allemagne. L’issue de la course s’est joué sur le dernier tir du dernier relais à l’issue d’un incroyable face à face entre Martin Fourcade et Simon Schempp.

 

Le récit de la course

Anaïs Bescond affichait beaucoup d’envie et de détermination à l’entame de ce relais mixte, première épreuve des championnats du monde de biathlon à Oslo. Logiquement, la Jurassienne prenait les devants et son tir couché parfait lui offrait quelques longueurs d’avance avec l’Américaine Dunklee, avant le tir debout alors que le brouillard norvégien redescendait sur le pas de tir. Mais elle passait à travers sur le tir debout, sortant trois balles des cibles et perdant une trentaine de secondes sur la concurrence.

Pendant ce temps là, la Norvège de Olsbu et l’Italie de Dorothea Wierer sortaient le 5/5 au meilleur moment. La jeune Norvégienne déposait la numéro 3 mondiale, en mal de glisse, et voyait l’Américaine revenir sur elle et passer en tête.

 

Marie Dorin-Habert grappillait une dizaine de secondes sur Titil Eckhoff. Elle profitait des nombreuses pioches des autres nations, notamment de l’Italie d’Oberhofer pour revenir dans le quinté de tête. La course prenait une tout autre tournure pour les Français revenus dans le match avant le quatrième tir. Seule l’Allemande Hildebrand réalisait le sans-faute et quittait le pas de tir en tête juste devant… Marie Dorin-Habert ! Pidhrushna et Eckhoff suivaient juste derrière.

En tête, la Dauphinoise chutait sur la neige lustrée, voyant revenir ses concurrentes directes : « Tout va bien, ça m’a tanné les fesses c’est tout ! Mon ski a flotté sur la neige lustrée, je suis tombée comme une grosse dinde », commentait après course la tricolore sur L’Equipe 21, confirmant ainsi les sensations d’Anaïs Bescond, pointant les parties lustrées de la piste.

 

Fillon-Maillet et Fourcade en piste

A mi-course, quatre nations partaient au coude à coude : Norvège, France, Allemagne et Ukraine. Les poursuivants Tchèques pointaient à 36 sec, Américain et Suédois à plus de 50 sec. Quentin Fillon-Maillet piochait deux fois, Johannes Boe une, Arnd Peiffer et Sergei Semenov aucune : les deux leaders se constituaient un matelas de 10 et 20 sec  qui fondait au fil de la deuxième boucle. Les quatre biathlètes arrivaient ensemble au pas de tir et chacun piochait une fois au debout.

 

Dans la dernière bosse, Johannes Boe posait une grosse accélération… qui faisait pschittt ! La course aux médailles se joueraient donc entre les quatre derniers relayeurs du jour : Martin Fourcade, Tarjei Boe, Simon Schempp et Pidruchnyi qui comptaient 50 sec d’avance sur la République tchèque. « Les skis étaient géniaux, les sensations aussi, mais un point faible sur le coucher. Je garde la tête avec un petit regret et cette pioche au debout qui m’aurait permis de donner le relais avec un peu d’avance à Martin », observait Quentin Fillon-Maillet.

Après un début de relais tranquille, Martin Fourcade mettait un coup d’accélérateur dans la bosse avant de redescendre sur le pas de tir avant de mettre un coup de pression sur ses concurrents en faisant… du Fourcade. Le vent irrégulier piégeait Tarjei Boe qui piochait trois fois pour coucher les cibles… Pidruchnyi et Fourcade sortaient en tête avec 8 sec d’avance sur Schempp que l’Allemand compensait rapidement.

Le duel des costauds de l’hiver sur le huitième et dernier tir était incroyable : l’Ukrainien piochait deux fois, ouvrant la porte au retour de Tarjei Boe, surmotivé. Fourcade et Schempp sortaient ski dans ski. Les deux hommes ne se lâchaient pas d’une semelle.

Au bout de l’effort, Fourcade plantait une dernière banderille pour distancer l’Allemand et s’offrait même un télémark sur la petite bosse du stade ! Incroyable titre de champion du monde pour le relais mixte tricolore, un an après avoir décroché l’argent. L’Allemagne et la Norvège complètent le podium.

Résultats

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.