Oslo – Les réactions des Bleus après le doublé de Fourcade

Martin Fourcade, médaille d'or poursuite

BIATHLON – Un troisième titre et une quatrième médailles en quatre courses, le bilan tricolore est pour le moment parfait et spécialement pour Martin Fourcade, très heureux de remporter l’or mais aussi le globe de la poursuite et le gros globe ce dimanche comme il le confie au micro de l’Equipe21.

 

 

 

Martin Fourcade, 1er

« C’est rigolo parce qu’aujourd’hui je suis vraiment content malgré la fin un peu limite. Je savais que ça allait le faire même avec deux tours du coup j’ai pu savourer. Je suis très content du résultat même si, sur la manière, il y aurait à redire. Avec le globe de la poursuite, le globe du général et la médaille, je suis super heureux. Il me tarde d’aller à la cérémonie des médailles parce qu’étant devant Bjørndalen et Svendsen, je vais vraiment savourer. »

 

Simon Fourcade, 40e

« J’ai abordé la course “full attack”, je suis parti fort, je voulais vraiment être offensif, il n’y avait que ça à faire aujourd’hui. Ça ne passe pas, j’ai retrouvé des sensations sur les skis mais ce n’est pas l’extase. Je n’arrive pas à retrouver les sensations des deux dernières semaines en stage. J’arrivais en pleine confiance ici mais je ne comprends pas ce qui se passe… Il me reste une chance de bien faire à l’individuel mais sinon c’est une super performance d’équipe et il y a moyen de faire quelque chose de bien en relais. Martin est incroyable, chaque jour il montre qu’il tient la baraque, bravo à lui. Je manque de superlatif pour le décrire et je peux juste dire que je suis vraiment très fier de lui. »

 

Siegfried Mazet, entraîneur de l’équipe de France masculine

« J’ai trouvé Martin plutôt relax par rapport à hier avant le sprint. Les consignes, c’était de partir, de ne pas être dans l’attente même s’il préfère être dans la position de chasseur plutôt que de chassé. Ca s’est bien passé jusqu’au dernier tir mais malheureusement, il en rate deux. Mais même s’il y avait eu match avec Bjørndalen, il aurait été plus fort sur les skis. Simon Desthieux et Quentin Fillon-Maillet tirent à merveille leur épingle du jeu. Je félicite surtout Simon qui fait son premier 20/20 sur un grand événement et c’est important pour l’avenir. »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.