Oslo – Les réactions des Français champions du monde

relais mixte mondiaux Oslo

BIATHLON – Quentin Fillon-Maillet, Anaïs Bescond, Marie Dorin-Habert et Martin Fourcade ont confié leur joie au micro de nos confrères de l’Equipe 21 et Eurosport. “Les sensations n’étaient pas bonnes”, remarque le numéro un mondial.

Le récit d’une incroyable course

 

Quentin Fillon-Maillet

Pour commencer les championnats, c’est juste un rêve de décrocher l’or. Il y a eu le match avec Schempp jusqu’à la fin. Les techniciens ont vraiment bien bossé. Si Martin l’avait pas décroché avant la ligne, y’aurait eu gros match au sprint. Martin a su gérer le dernier talus avant l’arrivée.

Anaïs Bescond

Premier titre mondial, je suis contente, les mondiaux commencent bien. C’est très important pour le moral de tous, les coaches, les techniciens qui ont fait un super boulot. Les émotions qu’on peut avoir sont trop bien à vivre. Tarjei et Simon étaient costauds. Beaucoup de Français ont fait le déplacement, par contre le bruit énorme sur le pas de tir avec le public norvégien m’a surpris…

Marie Dorin-Habert

Une médaille en or, c’est cool. Ça lance bien les mondiaux, comme ça si on foire les autres courses des mondiaux, on aura toujours celle là en poche.

Martin Fourcade

C’est toujours important de bien commencer. Dans ma position, je me devais de terminer le  travail des copains. On était 4 pour le podium,  ça joue ensuite avec Schempp. Je savais qu’il allait rentrer. J’ai essayé de maintenir Tarjei Boe à distance. Je voulais faire les sommets de bosse à fond et heureusement, il n’était plus là dans la dernière. Je suis vraiment fatigué, j’ai beaucoup donné. Les sensations n’étaient pas bonnes. C’était une neige lente et lustrante. Il faut plus se fier aux écarts sur la piste.

Stéphane Bouthiaux (au micro d’Eurosport)

une course pleine, on a été à la bagarre du début à la fin. 4 équipes au dernier tir pour jouer la gagne, c’est rare à ce niveau là, surtout aux mondiaux. Le scénario était parfait pour les spectateurs, je suis super heureux de l’issue de la course. On avait un statut de favoris à assumer, c’est le discours qu’on a tenu avec eux hier soir. ça a bien fonctionné, ça fait 8 ans qu’on n’avait pas gagné un titre en relais. On attaque les championnats de la meilleure manière. Maintenant, on attend d’aller chercher des médailles sur les courses individuelles. Sur les skis, les athlètes sont dans le coup.

Photo : Julien Robert –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.