Ski Tour Canada : podium pour Richard Jouve à Gatineau

CcfWY7VWIAAI5ei.jpg-large

SKI DE FOND – A Gatineau, le sprinteur des Hautes-Alpes a fini à la deuxième place du sprint ouvrant le Ski Tour Canada.

 

Au Québec, le ciel était couvert mardi matin, mais le public nombreux à s’être rendu dans le parc Jacques Cartier de Gatineau pour assister aux sprints organisés en lever de rideau du Ski Tour CanadaC’est là que se tiennent des festivités d’envergure nationale, comme les célébrations de la fête du Canada et les activités du Bal de ​Neige. Le parc devient alors l’un des plus grands terrains de jeux de neige d’Amérique du Nord. Il offre parmi les plus belles vues sur la rivière des Outaouais et les chutes Rideau.

 

Dames : Falla tient son rang

Podium Sprint Gatineau

 

C’est dans ce décor que l’Américaine Jessica Diggins a remporté la première série des quarts de finale. L’Américaine avait déjà brillé lors des qualifications, un peu plus tôt dans la journée. Le Canada lui a déjà souri : elle avait décroché une victoire à Québec en sprint par équipes avec Kikkan Randall le  La fondeuse d’Afton a devancé la Norvégienne Ingvild Flugvald Oestberg, quatrième à Lahti lors de la dernière étape de coupe du monde et deuxième du classement général de la spécialité avant cette tournée nord-américaine. Son temps (3 minutes 32 secondes) n’a été amélioré ni par Maiken Caspersen Falla, l’Allemande Sandra Ringwald, Charlotte Kalla ou encore Heidi Weng, pourtant toutes bien placées pour une . A noter qu’Hanna Falk a écopé d’un carton jaune pour obstruction.

 

Sprint GatineauSprint Gatineau SPRINT GATINEAU

 

En 1/2 finale, où Maiken Caspersen Falla et Stina Nilsson ont ravi les premières places (avec Diggins et Weng en embuscade), Ida Ingemarsdotter et surtout Ingvild Flugstad Oestberg se sont mises en danger. Elles ont respectivement fini troisième et quatrième de la première série. C’est dire si leur sort dépendait de leurs adversaires de la seconde course. Par chance pour elles, c’est allé moins vite. Elles ont donc été repêchées.

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 20.57.34

Trois Norvégiennes, deux Suédoises et une Américaine : tel a été le casting de la finale dames. Du bleu, du blanc et du rouge donc. Jessica Diggins était en quête d’une victoire individuelle sur son continent. Mais Stina Nilsson imposait sa cadence et Falla, la porteuse du dossard rouge voulait tenir son rang. La tâche s’annonçait donc ardue. L’Américaine a  dû se contenter (ce qui est déjà très bien) de la troisième place, derrière Falla, victorieuse, et Nilsson qui l’a dépassée dans les derniers mètres.

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 21.20.38

 

 


Hommes : du très grand Jouve

 

 

CcfD0bjW4AA--sO

« Les conditions sont bonnes. Cela promet une belle bataille ». Au micro de la FIS, Baptiste Gros semblait confiant mardi matin. Le Haut-Savoyard, malade la semaine dernière, n’avait pas couru à Lahti et c’est devant la télé qui avait assister aux épreuves. D’où son envie de briller sur ce sprint de Gatineau.

Un autre compétiteur à vouloir se distinguer était le Canadien Alex Harvey, qui a fini à quatre secondes de Petter Northug Jr lors des qualifications, pour finir au 15e rang. Mais le skieur de Saint-Ferréol-les-Neiges qui n’a pas mieux fait qu’une deuxième place en novembre lors d’un 10 kilomètres skate à Ruka, en Finlande, a failli chuter dans la première série logiquement gagnée par Sergey Ustiugov. Federico Pellegrino a, lui, logiquement remporté la deuxième.

Le premier Français à s’engager a donc été l’Annécien. D’emblée, le Norvégien Emil Iversen a pris la tête de la course, avec Baptiste Gros dans le tiercé de tête. Dans la dernière montée, le Français a alors tenté de reprendre la main, mais en vain. Pire, il s’est retrouvé bloqué derrière ses adversaires. Son ultime tentative à droite de la piste a été insuffisante à l’approche de la ligne d’arrivée. Il a fini troisième et n’a pas été repêché comme lucky loser.

Puis Renaud Jay s’est élancé, très concentré, dans une bataille à laquelle a également participé Northug. Le sprinteur des Ménuires s’est positionné dans les skis du Norvégien. Très offensif, le tricolore a dû subir les assauts répétés du Finlandais Martti Jylhae, qui n’entendait pas laisser le frenchy lui barrer la route. Mais le Savoyard a résisté de belle manière et s’est qualifié pour les 1/2 finales.

Restait Richard Jouve pour la France et Jovian Hediger pour la Suisse. La premier a parcouru les premiers mètres en queue de peloton, tandis que le second progressait derrière Martin Johnsrud Sundby. Dans un second temps, c’était au tour du Français de pourchasser le leader de la coupe du monde. Mais à la fin de cette histoire, le Poney a mieux fait que le pur sang scandinave. Richard Jouve a remporté sa série. Avec brio, s’il vous plait. Jovian Hediger est troisième.

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 20.45.44 Capture d’écran 2016-03-01 à 20.45.57 Capture d’écran 2016-03-01 à 20.47.06

 

En 1/2 finales, les deux Français ont dû s’affronter dans la seconde série, avec de nouveau Northug pour compagnon de route. Ola Vigen Hattestad était également présent, peu enclin à jouer les figurants. Mais de nouveau Richard Jouve a fermé le ban, avant de réitérer son grignotage de places. Le Français avait les crocs. C’est derrière Northug qu’il a avalé la dernière montée. Renaud Jay était lui alors en cinquième position. Une place qui sera finalement la sienne. La finale à 1/100e. Richard Jouve, fin tacticien, a par contre gagné le droit d’aller en finale. Hattestad est rattrapé par le chronomètre.

La première course avait aussi belle allure. Les deux Norvégiens, Emil Iverson et Finn Haagen Krogh ont tenté de prendre la main. Mais Sergey Ustiugov ne l’entendait pas de cette oreille. Il n’a d’ailleurs pas été possible de départager le Russe et Krogh. Federico Pellegrino et Alex Harvey ont eux regagné les vestiaires.

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 21.10.08

 

Et si Richard Jouve montait sur le podium ? On y croyait, lui aussi. Il a débuté la finale avec une nouvelle stratégie : courir devant. Enfin, derrière Krogh qui tenait le volant. Et devant Northug, à l’affût. Mais le fondeur de Briançon résistait, talonné dans un second temps par Ustiugov. Le Russe finissait par passer devant, en chemin vers la victoire.  Simeon Hamilton s’engagea à son tour dans l’ultime affrontement. Mais Richard Jouve ne baissa pas la garde. Le voilà deuxième, le tricolore ! Podium version champion !

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 21.35.20

Photos : FIS et Cross Country Canada

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.