Ruka/Sprint : les surprises Golberg et Klaebo

sh-podium-h

SKI DE FOND – Pour la première fois, Paal Golberg a gagné un sprint classique en coupe du monde. Une course qu’il ne devait initialement pas disputer.

 

A Ruka, Paal Golberg a remporté le premier sprint classique de l’hiver lors d’une finale qui a aussi distingué  Calle Halvarsson et Johannes Hoesflot Klaebo. Cette victoire est d’autant plus surprenante que le Norvégien ne devait pas participer à cette course.

 

 

La finale de cette étape finlandaise s’est faite sans Français, puisqu’aucun Poney n’a été qualifié. « Sans appel. Les gars ne déméritent pas, mais les centièmes ne sont pas au vert. Il nous reste du travail à faire sur les appuis fuyants », a commenté l’entraîneur français Cyril Burdet. Le Romand Jovian Hediger, éminemment costaud, n’est, lui, pas passé à la trappe. Le Vaudois, 26 ans, entame d’ailleurs l’hiver avec confiance. « Je pense que je travaille juste ; maintenant, il faut que ça paie », confiait-il récemment à nos confrères de la RTS. Surtout, Jovian Hediger voudrait bien réussir son entame de saison, de manière à rendre évidente sa présence aux Mondiaux de Lahti qu’il voudrait avoir le temps de « bien préparer. »

C’est en tout cas bien parti. Le fondeur helvète est parvenu jusqu’en demi-finale. La seconde de la journée. Face à lui, il y avait notamment Finn Haagen Krogh, Emil Jaensson et trois Russes, dont  Alexander Panzhinskiy qui s’est imposé dans la redoutable montée.

 

Paal Golberg

Johannes Hoesflot Klaebo, qui avait décroché le titre de champion du monde en juniors dans la spécialité en février dernier, a remporté le premier quart. Le jeune homme, qui s’était distingué, un peu plus tôt dans la matinée, lors des qualifications (auxquelles Petter Northug Jr n’a pas participé), a fait grande impression. En demi-finale, il a même fait mieux que son compatriote Paal Goldberg. C’est dans la dernière ligne droite qu’il est allé chercher sa présence sur le podium. Une première.
 


 

Le week-end devait, par ailleurs, confirmer, ou pas, le rétablissement de Federico Pellegrino. L’Italien a eu des soucis avec les adducteurs de sa jambe gauche, ce qui a perturbé sa préparation. Il a passé le cut, mais, dans la quatrième série des quarts, il a chuté sur une piste fortement détérioré. Il s’est donc arrêté là.

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.