Samuel Guy : « Pourquoi j’arrête ma carrière »

COMBINE – Samuel Guy met un terme à sa carrière. Le Meuthiard s’explique sans animosité mais avec une certaine frustration sur son choix. Le voici tourné vers de nouveaux objectifs.

 

Samuel Guy, vous avez décidé de mettre un terme à votre carrière de combiné. Quelles sont les principales raisons de cette décision ?

J’ai décidé de mettre un terme à ma carrière dès lors que je n’ai pas été retenu après le week-end de coupe du monde à Chaux-Neuve. A cause de mon âge trop avancé et des résultats sur cette compétition (qui fut ma seule course internationale de l’hiver en combiné nordique) qui n’étaient pas à la hauteur des attentes de la fédération. S’en est suivi un manque de motivation et une grande frustration de s’être entraîné 8 mois seul pour un unique week-end de coupe du monde.

 

Outre François Braud et Maxime Laheurte, le staff de l’équipe de France a sélectionné de nombreux athlètes différents sur la coupe du monde cet hiver : Laurent Muhlethaler, Hugo Buffard, Geoffrey Lafarge, Antoine Gérard, Tom Balland… Pourquoi ne pas continuer et espérer faire partie de la prochaine ossature ?

A 25 ans si tu rentres pas dans les 20 régulièrement tu restes à la maison… C’est la politique fédérale du moment. L’opportunité est maintenant donnée à la génération suivante. J’ai consacré ma vie à cette discipline et on m’a fait comprendre que je n étais plus dans le coup.

 

A un moment donné, il y a eu un raté.

 

Avez-vous le sentiment de faire partie d’une “génération sacrifiée” avec Geoffrey Lafarge, Nicolas Martin ou Wilfried Cailleau, tous ayant comme vous mis un terme à leur carrière avant leur 25 ans ?

On était une très belle équipe, et si aucun d’entre nous n’a réussi à être au top niveau mondial avec le potentiel que nous avions, c’est qu’à un moment donné, il y a eu un raté.

 

Chaux-Neuve-Samuel-Guy-2.jpg

 

Vous avez préféré vous aligner sur le 15 km mass-start des championnats de France plutôt que de concourir en combiné… Doit-on y voir une piste d’avenir pour vous, faire du ski pour votre plaisir ?

Effectivement cet hiver j’étais souvent sur le circuit national en ski de fond, j’y trouve un plaisir différent, sans vraiment avoir la pression du résultat et de la performance. C’est pourquoi j’ai décidé de faire les championnats de France en ski de fond. Cela me permet de côtoyer d’autres athlètes et une ambiance différente. Depuis la création de notre team (Nordique Crédit Agricole Franche Comté) nous nous sommes soudés et nous avons beaucoup de plaisir à nous retrouver sur les courses. C’est avant tout ce que je recherche à présent.

 

Après la neige, il y aura le trail… Vous avez démontré de solides qualités sur des formats de 20 km. Avez-vous déjà coché des objectifs cette saison ?

Je fais toujours partie du Team trail Intersport et c’est une motivation supplémentaire pour continuer la course à pied à un niveau correct. Je vais faire le trail des forts de Besançon début mai ensuite je verrai en fonction de ma forme pour m’aligner, pourquoi pas, sur des formats plus longs.

 

Chaux-Neuve-ETE-Samuel Guy

 

D’un point de vue professionnel, vers quelle direction vous dirigez-vous désormais ?

Je vais finaliser mon Diplôme d’Etat de ski alpin fin avril. Ça me permettra d’être moniteur de ski l’hiver si je ne trouve pas de travail à plein temps. Pour cet été je n’ai pas encore de décision finale, je prendrai ce qu’il viendra mais quelques portes commencent à s’ouvrir.

Bonjour à toutes et à tous,Comme pas mal d’ athlètes ces derniers temps, je profite de cette fin de saison pour vous…

Posté par Guy Samuel sur mercredi 30 mars 2016

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.