Ski Tour Canada : la sélection française est arrêtée

Renaud Jay.

Du 1er au 12 mars, le Ski Tour Canada mettra en lumière quatre sites emblématiques avec Gatineau en ouverture, suivi de Montréal et Québec, avant de se déplacer en Alberta la semaine suivante avec les étapes de Canmore.

En guise d’ouverture à Gatineau, un sprint urbain sera présenté dans le Parc Jacques-Cartier, avec la fameuse Colline du Parlement d’Ottawa en toile de fond.

La deuxième étape du Ski Tour Canada, se tiendra le 2 mars à Montréal, sur le Mont-Royal, avec un 13-22 km. Étape qui promet d’être relevée pour les coureurs puisque le départ de masse en style classique sera la première épreuve de style classique du Tour et la seule au Québec. « Il sera primordial pour les coureurs de bien se placer dans le peloton car le parcours devient assez étroit par endroits et les opportunités de dépassement seront très stratégiques, explique Patrice Drouin, président de Gestev, producteur délégué de l’étape de Montréal et Québec. Le spectacle sera très relevé au bénéfice des spectateurs rassemblés tout au long du parcours ! » Après une journée de repos bien méritée, la ville de Québec ramènera la coupe du monde de ski de fond au centre-ville, qui présentera deux épreuves avec deux parcours qui prendront le départ au cœur des Plaines d’Abraham : le sprint le 4 mars et le 10-15 km en poursuite le 5 mars. Deux circuits qui se croiseront et qui en donneront plein la vue aux milliers de spectateurs attendus pour encourager les athlètes. Différent de la version 2012, le parcours du sprint 2016 sera encore plus exigeant physiquement pour les athlètes. Davantage de montées, plus longues, une côte impressionnante à 400 mètres de l’arrivée le long des fortifications, seront quelques caractéristiques de ce tracé.

Ce sont les spectaculaires Rocheuses canadiennes en Alberta qui accueilleront les dernières étapes de l’événement avec les quatre étapes prévues au Nordic Centre de Canmore, considéré comme un haut lieu de pratique des formats traditionnels et innovateurs de compétition.

« Ce qui est intéressant, c’est qu’on a construit le Tour, sur le plan sportif, de façon à ce qu’il n’y ait pas de vainqueur après trois étapes », avait indiqué aux médias Patrice Drouin.

 

Voici la sélection française :

‣ DUVILLARD Robin
‣ GAILLARD Jean Marc
‣ GROS Baptiste
‣ JAY Renaud
‣ JOUVE Richard
‣ MANIFICAT Maurice

 

Photo : Agence Zoom

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.