Stéphane Brogniart s’attaque à la GTJ en trail

TRAIL – Les 20 et 21 mai prochain, le traileur au long cours Stéphane Brogniart s’attaquera à la Grande Traversée du Jura, un défi personnel de 194 km et 7800m D+ entre Pontarlier et Bellegarde-sur-Valserine. Un “footing” qui devrait durer entre 24 et 30 heures !

 

 

Le gaillard n’en est pas à sont coup d’essai. Ce genre d’efforts au long court et de défis peu communs sont devenus sa spécialité. Des projets qui commencent toujours pas un rêve…

Dans tout projet, il y a une genèse. Traverser le massif du Jura d’une seule traite, en courant le plus vite possible n’est pas une idée qui est arrivée par hasard. « Pour s’impliquer dans ce genre d’aventure, il faut en avoir réellement envie, il faut en rêver, cela permet de se préparer mentalement à ce que l’on va vivre durant un effort aussi long. Cette traversée du Jura, j’en rêve depuis quelques mois…»
 

 


Egalement adepte du ski de fond depuis plusieurs saisons, Stéphane participe depuis 4 ans à la Transjurassienne. Il a même participé en 2016 à la GTJ 200, la plus longue course de ski de fond en France. Ces pèlerinages annuels dans la patrie du Comté lui ont donné envie de fouler ces terres en version “estivale”. « Partir d’un point A à un point B en suivant un itinéraire logique, traverser des paysages magnifiques par des sentiers chargés d’histoire est ce qui me donne envie de m’entrainer. Le Jura est un massif que je connais assez peu et qu’il me tardait de découvrir.»
 

 

Voici, en vidéo, ce que Stéphane a en tête lorsqu’il pense au Jura et à ce projet…


 

 

Le coureur s’était aussi mesuré à la Traversée des Vosges :


 

 

La préparation du projet

 

 

Avant de s’aventurer dans une telle entreprise, les démarches sont nombreuses, à commencer par la reconnaissance du parcours, un passage obligé pour pouvoir estimer les temps de passage et organiser la logistique le jour J.
Dès lundi, Stéphane se rendra à Pontarlier pour une reconnaissance de la Traversée du Jura en 4 jours.
« N’étant pas sur place, il est difficile de savoir à quoi est ce que l’on s’attaque. Mon passage dans le Jura début mars pour le tournage du teaser nous a permis de nous rendre compte que la fin du tracé n’était pas la meilleure. L’arrivée initialement prévue à Saint-Germain-de-Joux a finalement été rapatriée à Bellegarde. Cela offrira une fin de parcours beaucoup plus intéressante par les crêtes du Jura, au dessus du Lac Léman. C’est aussi à cela que sert une reconnaissance. Le petit “hic” de ce genre d’ajustement ? 15km et 2500m de dénivelé positif en plus qui sont venus s’ajouter au menu ! »
 

 

Après cela, il conviendra de peaufiner la logistique, les ravitaillements et les différentes animations que nous prévoiront tout au long du parcours. “Beaucoup de personnes m’ont déjà contacté pour me demander si elles pouvaient m’accompagner sur le parcours. C’est très motivant de savoir que je serai accompagné sur certains tronçons de cette GTJ. Avec le soutien de tous ces coureurs, de mes partenaires et des collectivités impliquées, c’est un petit événement qui prend forme. Nous espérons offrir de belles retombées au massif du Jura à travers cette initiative. Pour toutes ces raisons, on essaye de ne rien laisser au hasard !”
Une dizaine de points d’assistance sont prévus sur le parcours entre Pontarlier et Bellegarde-Sur-Valserine. Un “gros ravitaillement” avec une animation est prévue à mi-parcours le samedi 20 mai, aux Rousses, en début de soirée.
 

 

Toutes les informations (parcours, temps de passage, photos) seront désormais postées sur l’événement Facebook ICI

Infos et photos : Stéphane Brogniart –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.