Tour de ski : Ustiugov en toute logique

SKI DE FOND – Le Russe a remporté un Tour de Ski qu’il a dominé de belle manière. Si Sundby le rejoint sur le podium, la troisième place a été disputée entre Dario Cologna et Maurice Manificat, vainqueur de l’étape du jour.

 

 

La montée de l’Alpe Cermis s’annonçait décisive. La fin du Tour de Ski version 2017 s’annonçait passionnante, non pour les deux premières places, mais pour la troisième. Il pouvait s’en passer des choses en 9 kilomètres. C’est que l’exercice qui attendait les fondeurs en ce 8 janvier, n’est pas chose aisée. Il en faut du courage pour partir à l’assaut des 3,9 derniers kilomètres et leurs pentes pouvant atteindre 28%. Jusqu’à aujourd’hui, le plus rapide pour les gravir est un Français, Maurice Manificat, avec un temps de 15’52. 

Ça tombait bien. Cinquième du général au moment de prendre le départ, le douanier d’Agy pouvait nourrir des prétentions. Pour cela, il devait manger tout cru Dario Cologna, actuel troisième. La veille, le Suisse avait montré des signes de fatigue sur la fin du 15 km en classique. Le Grison avait néanmoins pris soin de grapiller 18 secondes de bonifications lors des sprints intermédiaires.

Le Finlandais Matti Heikkinen était aussi situé devant le Haut-Savoyard.  Derrière, Alex Harvey n’avait pas dit son dernier mot. « Je pense que c’est possible », avait-il rassuré dans la presse canadienne.

A la suite de Sergey Ustiugov et Martin Johnsrud Sundby, Dario Cologna progressait donc seul, quand ils étaient trois – Manificat, Harvey et Heikkinen – à l’avoir dans le viseur. La proie était à portée des chasseurs qui, après 8 km, n’étaient plus que deux, le Nord-Américain ayant été le premier à renoncer. Il fut même dépassé par le Suédois Marcus Hellner.

Après 27 minutes d’effort, tous les espoirs étaient permis dans le camp français. Manificat skiait désormais derrière le Grison. L’issue du match franco-suisse s’annonçait incertaine, tandis qu’en toute logique, Ustiugov remportait la poursuite, devant Sundby (+ 1:02.9).

Qui allait les rejoindre ? Finalement, Cologna allait monter sur le podium et ce, pour la sixième fois. Dans son duel avec Manificat, il avait réussi à contre-attaquer et à reprendre le dessus dans les 400 derniers mètres. Et à rassurer tous ceux qui doutaient de sa forme avant cette tournée.

 

 

 
 
Le chef de file du fond français se classe donc quatrième, devant Heikkinen et Hellner. Le meilleur résultat pour un frenchy. Au classement général de la coupe du monde, il pointe à la 7e place.
A noter qu’en réalisant le meilleur temps du jour, il gagne une étape de coupe du monde.

Jean-Marc Gaillard se classe 15e, Toni Livers 20e, Jonas Baumann 21e, Clément Parisse 23e, Alexis Jeannerod 35e.

 

Télécharger (PDF, 281KB)

 

Télécharger (PDF, 258KB)


 

Télécharger (PDF, 342KB)


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.