Transju : le team Gel Rossignol affiche ses ambitions

 SKI DE FOND – Avec neuf coureurs au départ dont le leader de la FIS marathon cup et le Suisse Toni Livers, le team Gel intérim Rossignol sera très ambitieux sur cette Transjurassienne.

 

Avec dans ses rangs un double vainqueur, le tenant du titre, un skieur top 10 en coupe du monde ou encore le leader du général de la FIS marathon cup avec Candide Pralong, Stéphane Mouton, le manager de l’équipe Gel Rossignol, aura quelques belles cartes à jouer ce dimanche sur La Transjurassienne.

Raccourcie à un parcours valonné de 50,3 km précisément, cette édition s’annonce d’ores et déjà très relevée. Jérémie Millereau y défendra sa victoire de 2015 avec l’idée de faire aussi bien dimanche même s’il n’affiche pas la même forme.

Benoit Chauvet, lui, rêve d’une troisième cloche historique puisque seul Muhlegg, tricheur germano-espagnol ensuite rattrapé par la patrouille, a décroché trois victoires en Franche-Comté. « C’est un petit rêve qui trotte dans la tête, concède le Mégevand. Mais cet hiver, je n’ai pas été épargné par les maladies alors on verra bien dimanche comment répond le corps dans les 20 premiers kilomètres. »

 

Sérieuse concurrence

 

Troisième en 2015, Adrien Mougel, qui skiera à deux pas de sa maison, a déjà identifié de nombreux points chauds sur ce nouveau tracé entre Bois d’Amont et Prémanon. « Déjà les quatre sprints notamment celui des Rousses ! ça pourrait bien attaquer dans la montée vers La Frasse puis la Sambine sera l’une des dernières occasions de faire la différence même si le final est encore long ensuite.» Leader “intrésèque” de l’équipe selon le terme du manager Mouton, Toni Livers a repéré cet après-midi les 30 derniers kilomètres. Mais le Suisse, top 10 en coupe du monde cette saison, la joue décontracté : « C’est un parcours très joli, dans la forêt au-dessus de Lamoura, je ne connaissais pas du tout. Il y a en effet de belles montées et de belles descentes », ajoute le fondeur des Grisons qui aura maille à partir avec les pensionnaires de l’équipe de France Robin Duvillard, Adrien Backscheider et Jean-Marc Gaillard. Sans oublier les fondeurs en combinaison bleue du team Haute-Savoie nordic. « HSNT a de très bons coureurs avec Ivan Perrillat et Loïc Guigonnet auxquels s’est en effet joint Jean-Marc, un coureur exceptionnel comme l’est Toni », salue Stéphane Mouton.

 

Berthet forfait

 

Une façon de détourner l’attention ? Non, ses hommes savent à quoi s’attendre. Pour sa première participation en skate, Bastien Poirrier vise a minima le podium : « Tout le monde sera très motivé notamment ceux préparant le 50 km de Lahti », note le Belfortain.

Chez les dames, Seraina Boner trouvera sur sa route Aurore Jean et Aurélie Dabudyk, très impressionnante sur ce début de saison. Mais la Suissesse « espère que ça se passera bien. C’est en tout cas vraiment bien d’être là avec tout le team ».

Le local de l’épreuve, Nicolas Berthet, aidera ses collègues depuis le bord de la piste : malade, le Jurassien ne pourra s’aligner sur sa course de coeur, à son plus grand regret…

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.