Vol à ski : Robert Kranjec premier à Vikersund qui l’a déjà fait roi

KRANJEC Robert

VOL A SKI – Le Slovène Robert Kranjec a remporté le concours de vol à ski à Vikersund. C’est déjà là qu’il avait été sacré champion du monde en 2012.

Vendredi soir, à Vikersund (Norvège), il y avait vol à ski au programme des sauteurs, en plus des concours de samedi et dimanche. La FIS a en effet programmé ce week-end l’épreuve de coupe du monde annulée dimanche à Oslo.

Avec 61 partants sur la start-list (il n’y a pas eu de qualification), il y avait foule au sommet du Vikersundbakken. Sur le seul tremplin de saut à ski sur pente naturelle de Scandinavie, qui a accuelli quatre fois les championnats du monde, le vent et la neige attendaient les compétiteurs.

Le premier à briller dans la nuit a été le Slovène Jurij Tepes (216 m), dépassé immédiatement après par son compatriote Robert Kranjec (236 m). Depuis le début de sa carrière, C’est en vol à ski que ce dernier a obtenu ses meilleurs résultats. 

Il a occupé un long moment la tête du classement. Il a fallu attendre Kenneth Gangnes pour le déloger (234,5 m).  Aux Mondiaux de vol à ski à Kulm, le Norvégien avait obtenu une médaille d’argent en individuel puis la médaille d’or par équipes.



Vendredi soir, l’extraordinaire Peter Prevc n’a pas mieux fait : avec 226,5 m, il allait aborder la seconde manche en troisième position, derrière Kranjec.

Dans le camp français, c’est le Jurassien Ronan Lamy-Chappuis qui s’est élancé le premier.  Son record personnel est de 196,5 m, mais il n’a réussi que 122 m. Le Chamoniard Vincent Descombes-Sevoie a, lui, connu un atterrissage mouvementé. Sa distance de 189,5 m ne lui a permis non plus de participer à la finale.

Ce n’est pas le cas du Suisse Simon Ammann qui s’est montré performant (218,5 m). De nouveau, le Saint-Gallois a été pénalisé par les notes des juges.

A noter que Joachim Hauer a battu son propre record avec un saut de 207 m.

 

Pas de podium pour Prevc

A 21h20, il n’en restait donc plus que trente. Le Polonais Kamil Stoch, avec 221 m, a posé le premier jalon. L’Allemand Severin Freund, moyen lors de sa première prestation, s’est ressaisi et, avec 228 m, est passé devant. Daniel Andre Tande l’a, à son tour, dépassé (221,5 m).

C’est alors Jurij Tepes a été victime d’une chute, heureusement sans grande gravité. On aurait pu craindre que Stefan Kraft, qui s’est élancé juste après, soit freiné par ce qui venait de se dérouler. Mais l’aigle autrichien s’est posé après 230,5 m.

On aurait pu penser la ligne verte difficile à atteindre. C’était sans compter le Japonais Noriaki Kasaï, 230 m. L’homme qui va atteindre les 500 départs en coupe du monde avant la fin de l’hiver s’est offert un troisième podium d’affilée. C’était aussi oublier Robert Kranjec, 239,5 m, qui allait finalement l’emporter, devant Kenneth Gangnes. Il était déjà venu gagner en 2013. En 2012, il était même devenu champion du monde de vol à ski sur ce même tremplin, après un saut à 244 mètres, troisième performance de l’histoire.

Avec 220,5 m, Peter Prevc a dès lors dû se contenter de la 4e place.

Capture d’écran 2016-02-12 à 22.06.14

Télécharger (PDF, 322KB)

Photo : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.