Vu de Norge #102 : la Suède garante de l’intégrité du fond norvégien ?

RUBRIQUE – C’est mardi, c’est Vu de Norge. Direction la Norvège et ses informations nordiques.

 

 

Les biathlètes contre l’utilisation de la ventoline

Si les médicaments contre l’asthme sont assez populaires parmi les fondeurs norvégiens, ce n’est pas le cas chez leurs compatriotes biathlètes. Il y a en effet des effets secondaires à leur utilisation qui posent problème sur le pas de tir. La ventoline peut en effet causer des tremblements empêchant un tir précis et donc, à terme, une victoire sur une compétition de biathlon.

 

Revue de web

 

Il est donc très difficile pour les asthmatiques de pratiquer la discipline au haut niveau. Alexander Os, tout jeune retraité, explique qu’il prenait deux autres médicaments pour lutter contre sa maladie mais, contrairement au fond, il assure que ce n’est pas une pratique répandue. Morten Aa Djupvik, ancien entraîneur de fond et désormais chef du biathlon, dément quant à lui que des médicaments contre l’asthme sont offerts aux fondeurs en bonne santé contrairement aux dernières allégations.

 

 


La Suède va-t-elle surveiller la Norvège ?

TDS-Sundby-sacre.jpg

 

Avec les révélations sur l’utilisation des médicaments contre l’asthme en Norvège, la fédération internationale de ski de fond a décidé de mettre en place un comité pour surveiller et enquêter sur l’utilisation des médicaments. Parmi la liste de candidats, plusieurs noms suédois. La FIS insiste sur le fait que le comité doit être totalement objectif et indépendant des différentes équipes pour qu’il soit le plus intègre possible. Ce comité devrait être composé de médecins spécialisés dans la médecine pulmonaire, de spécialistes en droit, en éthique et en sport d’endurance. Les Suédois, ennemis héréditaires des norvégiens sur les skis, sont bien sûr prêts à s’investir pour s’assurer que les médicaments contre l’asthme ne sont pas mal utilisés. Mais la FIS l’assure, ils étudieront tous les noms et la nationalité n’aura aucune importance.

 


Holund blessé

Hans Christer Holund à Toblach le 8 janvier 2016 (Photo : Stanko Gruden/Agence Zoom)

Hans Christer Holund à Toblach le 8 janvier 2016 (Photo : Stanko Gruden/Agence Zoom)

 

Le fondeur Hans Christer Holund voit sa fin de préparation mise à mal avant le début de l’automne. En stage avec le reste de l’équipe nationale sur le glacier italien de Stelvio, il a glissé et est tombé lourdement sur l’épaule. Directement envoyé à l’hôpital, il s’est avéré qu’elle était déboîtée.

Après un scanner, rien d’autre n’avait été signalé et son épaule a donc été remise en place. Pas question de laisser tomber l’entraînement pour autant puisque Holund est déjà de retour à Livigno pour la suite du camp de l’équipe nationale.

 

Revue de web

 


Holmenkollen a un nouveau chef

Jeudi dernier, Holmenkollen a décidé de limoger le président de son Festival de Ski, Bjørge Stensbøl. Une décision qui n’était pas unanime au sein du conseil d’administration et qui a donc été suivie d’autres départs en soutien. En effet, s’il y a quelques années, l’événement créait des pertes financières, ce n’était plus le cas. La Fédération de ski norvégienne explique quant à elle qu’elle voulait quelqu’un de nouveau. Le directeur commercial Birger Magnus devrait donc être le prochain à prendre la tête du Holmenkollen Ski Festival.

 

Revue de web

 

Du côté de l’association nationale de biathlon, un grand mécontentement se fait sentir. Part importante du Holmenkollen Ski Festival, les gérants de la discipline en Norvège auraient aimé être informés du changement qui s’opérait. Comme les autres membres du conseil d’administration qui ont démissionné à la suite du licenciement de Stensbøl, le biathlon norvégien ne comprend pas ce remplacement et espère que tout se passera aussi bien avec le nouveau conseil qu’avec le précédent. Et pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise, ils comptent devenir copropriétaires du Holmenkollen Ski Festival.

 


Une chanson dédiée au ski

Charlotte Autestad est une artiste norvégienne de Trondheim. Comme toute norvégienne qui se respecte, elle a grandi dans la culture du ski. Après les récentes révélations sur l’asthme dans le fond et les possibilités de dopage qui y seraient liées, la jeune femme a décidé d’écrire une chanson dont le titre se traduit par « Respirez, expirez ».

 

Revue de web

 

Comparable à une chanson d’amour, l’artiste a confié que ce n’était pas bien différent, les norvégiens ayant un lien très particulier avec la discipline. Comme dans une histoire de coeur, elle fait part dans cette chanson de sa déception et celle de tout un peuple qui se sent trahi. Néanmoins, son nouveau morceau est aussi plein d’espoir et d’amour, inspiré de tous ces moments de joie et d’émotion que le ski de fond a fait vivre aux Norvégiens.

 

 


Schweinsteinger fan de ski

Revue de web

Bastian Schweinsteinger est champion du monde en titre de football avec l’Allemagne, mais il y a un autre sport qui a une grande place dans son cœur. Le joueur du Manchester United a en effet récemment confié qu’il était un vrai passionné de ski lors de son passage à Oslo pour jouer l’un de ses derniers matchs internationaux. Et lorsqu’on lui demande de citer les joueurs de l’équipe norvégienne, il avoue en être malheureusement incapable. En revanche, il peut citer plusieurs skieurs, alpins ou fondeurs. Pas de quoi lui faire arrêter le foot pour se mettre au ski pour autant, que les fans du sport au ballon rond soient rassurés.


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.