Vu de Norge #149 ; retraite pour Marit Bjørgen

CHRONIQUE – Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

 

Bjørgen : la retraite pour 2018 ?

Les rumeurs enflent à mesure que le temps passe : Marit Bjørgen prendra-t-elle sa retraite à la fin de la saison ? La fondeuse a de nouveau répondu à cette question de plus en plus pressante. « Je déciderai après l’hiver, déclare-t-elle en interview. Mais il est vrai que je suis sur la fin et je prends une année après l’autre. Mais ce sont certainement mes derniers Jeux Olympiques. » Elle tient tout de même à rappeler qu’elle avait déjà décidé sur ce point il y a un ou deux ans. Rien de neuf et rien de sûr, donc. Tout dépendra, comme elle l’affirme, de sa forme et de sa motivation.

Et après ? « Je ne sais pas encore ce que je veux faire, admet-elle. Quand je prendrai ma retraite, je prendrai une année pour réfléchir à la suite. » Une chose en revanche est certaine : elle s’éloignera du monde du ski pendant quelques temps avant de peut-être y revenir.

 

Martin Fourcade : ennemi public n°1

Sextuple vainqueur du globe de cristal, Martin Fourcade est la bête noire des Norvégiens. Chaque année, ils promettent de le battre mais pour le moment, aucun d’eux n’y est parvenu.

Pourtant, depuis trois ans, Johannes Thingnes Bø est l’un des biathlètes les plus stables, progressant sans arrêt. Son taux de réussite au tir est même passé de 85% à 89% cette saison. Et il compte bien continuer sur cette lancée. « Je tire vraiment mieux », s’enthousiasme-t-il. Il l’a d’ailleurs prouvé en remportant le concours de tir du Blink Festival. Il en remercie grandement Siegfried Mazet, coach de tir de la Norvège depuis un an maintenant. Suffisant pour battre Fourcade ? « Il me faut encore une année pour m’améliorer sur le tir, pour être assez fort pour gagner, confie-t-il. Dans quelques années, je serais un athlète complet : le plus rapide au tir et le plus rapide sur la piste. » Pour autant, il espère tout de même vaincre le Français, particulièrement aux Jeux Olympiques.

Du côté d’Emil Hegle Svendsen, le discours est différent. « Les gens en ont marre de nous entendre dire qu’on va battre Martin et de ne jamais le faire, explique-t-il. Maintenant, il faut agir alors nous travaillons dur tous les jours pour cela. Si ça doit arriver cette année, tant mieux. Mais c’est difficile de le garantir même si ça arrivera un jour. » En revanche, Svendsen promet d’être en forme. Pour preuve, sa participation à la Lysebotn Opp sur laquelle il ne s’était pas engagé depuis 2 ans et qu’il a terminé dans un temps tout à fait convenable de près de 32 minutes pour la 28e position.

Une fois un tir parfait et un ski rapide réunis, l’équipe de Norvège pourrait enfin mener son projet à terme : vaincre Martin Fourcade.

 

Hécatombe dans le clan Northug

Pas de Petter Northug Jr. au Blink Festival. Après le 60km, le fondeur a dû déclarer forfait à cause de la maladie. Ses sinus auraient apparemment souffert lors de cette première course longue distance, l’empêchant de performer sur les épreuves suivantes, d’où sa volonté de ne pas y participer pour récupérer. « Il a pris froid et il est donc rentré à la maison », confirme son entraîneur Stig Rune Kveen au quotidien Dagbladet.

Et au sein de l’équipe Coop, il n’est pas le seul à avoir des problèmes de santé. Son nouveau coéquipier, Chris Andre Jespersen, a dû abandonner deux mois d’entraînement à cause d’une pneumonie, de maux de gorge et d’une sinusite. Résultat, il n’a pu que très peu s’entraîner avec sa nouvelle équipe. Le médecin l’a pourtant autorisé à concourir au Blink Festival… Où il n’a finalement pas pu affronter Northug.

 

 

Riise : première sortie à ski

C’est officiel : le footballeur Riise a participé à sa première compétition de ski ! Celui qui a décidé de tenter une saison de ski au sein de l’équipe d’Øystein Pettersen a démarré sa nouvelle carrière sur le 20km classique du Blink puis la Lysebotn Opp où il a affronté les meilleurs fondeurs et biathlètes du monde. « Je suis excité comme un enfant, je vais tout donner », affirme-t-il avant la compétition.

Finalement, il est arrivé au bout de 55 minutes d’effort contre 27 minutes et 37 secondes pour le vainqueur Holund. « Il va se faire tatouer », commente Sundby en riant, en référence au pari qu’a conclu Riise avec le reste de son équipe.

Marit Bjørgen, quant à elle, est impressionnée par le footballeur : « son physique ne l’avantage pas mais ce qu’il fait impose le respect. »

Riise promet de continuer de s’entraîner avec assiduité pour s’améliorer, exalté par ces premières compétitions, même s’il admet avoir du mal à perdre.

 

Un nouveau bébé sauteur

Andreas Stjernen, sauteur à ski de l’équipe de Norvège, s’est engagé dans une nouvelle aventure la semaine dernière : la paternité. Le 20 juillet est née la petite Ella pour le plus grand bonheur de ses parents. « C’est fantastique. Elle est tellement belle », confie Stjernen aux médias.

Pas de répit pour le jeune papa : une semaine après la naissance, il retourne déjà en camp d’entraînement avec toute l’équipe. Heureusement, ce stage de préparation se déroule à Trondheim où il vit. Il pourra donc en profiter pour ne pas trop s’éloigner de sa fille.

Til sommeren blir vi 3:) Vi gleder oss👨‍👩‍👧😄

A post shared by Andreas Stjernen (@astjernen) on

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.