Vu de Norge #73 : Svendsen, le plan de la dernière chance ?

Vu-de-Norge-600x400

RUBRIQUE – Chaque mardi, toute l’actualité nordique norvégienne est dans Vu de Norge et nulle part ailleurs.

 

 

Svendsen, le plan de la dernière chance ?

Emil Hegle Svendsen à Antholz-Anterselva (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Emil Hegle Svendsen à Antholz-Anterselva (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

Si les frères Bø semblaient fin prêts pour les mondiaux d’Oslo comme ils l’ont montré aux Etats-Unis, Emil Hegle Svendsen avait quant à lui décidé de faire l’impasse pour s’entraîner chez lui à Holmenkollen. Fatigué, frustré, le biathlète aimerait repartir du bon pied avant ces championnats à domicile et il connaît désormais les erreurs à éviter.

Comme il l’a récemment expliqué aux médias, il s’est en effet trop entraîné cet automne et est arrivé à ses limites physiques au point de ne plus être en capacité de se battre pour la victoire en début de saison d’où son choix de renoncer à plusieurs week-end d’épreuves de coupe du monde.

 

Revue de web

 

Mais si beaucoup trouvent audacieux voire irréfléchi de ne pas courir pendant plus d’un mois en plein milieu de l’hiver et de surcroît avant les mondiaux, Svendsen pense au contraire que c’est la meilleure solution. Et même s’il est bizarre pour lui de rester à la maison pendant que les autres se battent au plus haut niveau, le Norvégien ne baisse pas les bras et a toujours l’espoir de redevenir « Super Svendsen ».


Johaug, capable de battre Bjørgen ?

Therese Johaug à Lahti (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Therese Johaug à Lahti (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

Avec encore de nouvelles victoires ce week-end, Therese Johaug vise désormais plus que le globe de cristal : elle veut battre le record de 17 victoires de Marit Bjørgen sur une saison. Et elle n’en est pas loin puisqu’elle totalise déjà 15 succès depuis novembre. Si Østberg n’abandonne pas tout espoir de remporter le titre cette année, sa coéquipière n’en a que faire, toute à ses objectifs personnels. Johaug admet pourtant au micro du journal VG qu’au début de la saison, jamais elle n’avait imaginé qu’elle en serait là où elle est aujourd’hui et est la première surprise. Il lui reste donc désormais huit courses pour obtenir les deux ou trois victoires qui lui manquent pour égaler et dépasser sa compatriote et amie Bjørgen.

 

 


Le combiné norvégien mal organisé ?

Jarl Magnus Riiber (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Jarl Magnus Riiber (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

 

Si le jeune combiné Jarl Magnus Riiber pensait en avoir fini avec les ennuis (Vu de Norge #72), sa malchance a continué ce week-end à Lahti où il a tout d’abord perdu la course individuelle en empruntant le mauvais couloir avant la ligne d’arrivée puis la compétition par équipe en chutant lourdement. Mais ces problèmes à répétition sont pour certains la preuve de la mauvaise organisation du combiné nordique norvégien.

 

Harvard Klemetsen (photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Haavard Klemetsen (photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 

Klemetsen n’hésite ainsi pas à dire que l’équipe manque de moyens et ne communique pas assez, entraînant le genre d’erreurs qu’a commis Riiber (oubli de son transpondeur, de ses combinaisons…).

 

Revue de web

 

Il explique à VG que malgré le grand nombre de talents présents en Norvège et sur la coupe du monde, l’équipe scandinave stagne alors qu’il serait aisé de mettre en place de nouveaux programmes d’entraînement, de nouvelles stratégies avec un peu plus de fonds financiers.

Un avis que partage le père de Jarl Magnus Riiber. Celui-ci déclare aussi à VG que le combiné norvégien devrait de toute évidence mieux encadrer son fils et, dans le même temps, le reste de ses coéquipiers qui, étant plus expérimentés, ont tout de même moins d’ennuis que le jeune homme de 18 ans. Lui même ancien combiné nordique, John Riiber pense en effet que l’équipe nationale devrait mieux expliquer au jeune prodige le fonctionnement et les secrets de la coupe du monde pour l’aider dans son ascension. Il estime donc que le système norvégien pourrait être amélioré afin de ne plus reproduire les mêmes erreurs dans les prochaines années.

Le coach scandinave n’exclut d’ailleurs pas d’y penser, rappelant au micro de VG qu’il y a toujours place à l’amélioration dans le sport.

 

 Jarl Magnus Riiber (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Jarl Magnus Riiber (Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom)

 


Northug : la barbe comme Sundby

Petter Northug Jr (Photo : Agence Zoom)

Petter Northug Jr (Photo : Agence Zoom)

 

Au début du week-end de Lahti, Northug s’est exprimé auprès de VG sur la domination de son compatriote Martin Johnsrud Sundby, admettant qu’il s’est fait bien plus qu’humilié par le maillot jaune cette saison. Après les déclarations du commentateur suédois Petterson assurant que Petter Northug Jr. et Krogh devaient se sentir humiliés par leur coéquipier, le fondeur a affirmé que le journaliste était trop gentil et « aussi chétif que son opinion » puisque Sundby les a tous bel et bien détruit.

Mais si Northug a abandonné l’idée de battre le leader du général sur les skis, il espère bien le mettre en échec sur un tout autre tableau. Le Norvégien laisse en effet pousser sa barbe, bien décidé à battre celle que Sundby arbore avant la fin de la saison. Résultats le 12 mars à Canmore au Canada.

 

Revue de web

 

Northug a d’ailleurs décidé d’y partir dès mercredi avec le reste de l’équipe nationale contrairement à Martin Johnsrud Sundby qui ne partira que le dimanche pour rester plus longtemps avec sa femme, enceinte. Pour se préparer au décalage horaire, il a donc confié à Dagbladet qu’il changerait de rythme en Norvège… En regardant la TV plus tard le soir.

 


Les JOJ, une popularité inattendue

Alors que la deuxième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lillehammer s’est clôturée dimanche par une magnifique cérémonie, les organisateurs n’auraient pu espérer meilleur bilan. Ces JOJ sont une vraie réussite, tant au niveau commercial qu’au niveau du divertissement. Le maire de Lillehammer, ville organisatrice, a ainsi révélé au quotidien norvégien VG qu’après 400 millions de couronnes d’investissement, l’événement aurait rapporté de quoi couvrir les frais. Une bonne nouvelle pour la ville et pour ses voisines organisatrices de certaines épreuves comme Hafjell qui ont vu leurs installations quelque peu rénovées voire agrandies à l’instar de Lillehammer où plusieurs résidences ont été construites pour accueillir les athlètes.

Plus important encore, le nombre de spectateurs a surpris les organisateurs qui, pour certains matchs de hockey sur glace, ont du restreindre les places aux accrédités (athlètes, familles d’athlètes et médias) pour éviter les débordements de foule. Mais si ce délicat problème pourrait ennuyer certains, les organisateurs y ont vu un signe positif : les Jeux de la Jeunesse plaisent autant que les « vrais » Jeux.

 

Revue de web

 

Ces JOJ 2016 sont donc une vraie réussite et ce, entre autre, grâce à l’engagement du Prince héritier Håkon dans cette édition comme lors des Jeux d’hiver 1994 où il avait allumé la flamme olympique. Dans une interview pour VG, il nie pourtant vouloir faire partie du CIO, pensant juste qu’il était important de s’investir dans cet événement organisé dans son pays, surtout quand l’on sait l’histoire d’amour qui existe entre la Norvège et le ski, entre la famille royale et le sport national.

 


Une tournée norvégienne des 4 Tremplins

Depuis un moment, la Norvège pensait à mettre en place sa propre tournée des 4 Tremplins. Durant les Jeux de la Jeunesse à Lillehammer, la fédération norvégienne en a donc profité pour soumettre son projet, soutenue par Walter Hofer, le directeur FIS des compétitions de saut à ski. Une première réunion a eu lieu ce lundi pour mettre en place un calendrier et la Tournée norvégienne devrait ensuite être acceptée définitivement en juin au Mexique lors du congrès de la FIS comme le révèle le site norvégien Adressa.

 

Revue de web

 

Si rien n’est encore fait, les Scandinaves sont confiants sur la réalisation de l’événement dès 2017 malgré les ajustements qui devraient être faits à Holmenkollen à la même période. Les tremplins de Lillehammer et Vikersund devraient aussi être utilisés à l’instar de celui de Trondheim, permettant à ses étapes de se pérenniser dans le calendrier. Une nouvelle qui réjouit l’entraîneur national, Alexander Stöckl, qui est persuadé que cette nouvelle Tournée soulèverait l’engouement du public norvégien et étranger en même temps qu’elle motiverait les athlètes. Kenneth Gangnes, meilleur sauteur norvégien au classement général, est d’ailleurs du même avis.

 

Kenneth Gangnes (Photo : Agence Zoom)

Kenneth Gangnes (Photo : Agence Zoom)

 


Rybak signe la chanson des mondiaux d’Oslo

A un peu plus d’une semaine des championnats du monde de biathlon à Oslo, les organisateurs ont révélé quelle chanson serait l’hymne officiel de l’événement. C’est donc Alexander Rybak, vainqueur en 2009 de l’Eurovision pour la Norvège, qui a l’honneur de réaliser le titre musical en partenariat avec le choeur des enfants d’Oslo, les Oslo Soul Children. Et avant l’ouverture des mondiaux le 3 mars, voici un petit avant goût :

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.