Vu de Norge #76 : Eckhoff pleure, Svendsen prend sa revanche

CHRONIQUE – Il s’en passe des choses sur la planète nordique. Il y a des joies, des peines, des colères, des ambitions… La preuve, avec Vu de Norge spécial Mondiaux de biathlon à Oslo.

Eckhoff pleure, Svendsen prend sa revanche

 

ECKHOFF Tiril,DORIN HABERT Marie,DAHLMEIER Laura

ECKHOFF Tiril

ECKHOFF Tiril

ECKHOFF Tiril

 

Elle est devenue la nouvelle championne de Norvège, la seule à avoir ramené de l’or à son pays pour le moment : c’est bien sûr Tiril Eckhoff ! Attendue, elle n’a pas faibli et a signé son premier sans faute en coupe du monde, s’envolant vers son premier sacre en championnats du monde et qui plus est, à domicile ! Qui ne serait donc pas émue de toutes ces premières fois ?

Certainement pas elle puisque, comme le révèlent les médias, elle n’a cessé de pleurer samedi après sa victoire. D’abord dans les bras de ses parents et de son frère et entraîneur, Stian Eckhoff. Un rêve qui se réalise pour toute la famille de voir la jeune Norvégienne réaliser son but ultime : une médaille à la maison.

 

Revue de web

 

 

Mais Eckhoff a aussi pleuré dans les bras du Roi lui-même, confiant qu’elle a voulu lui offrir son bouquet mais qu’il a refusé. Et Tiril Eckhoff n’est pas la seule à avoir versé des larmes puisque Heidi Weng affirme à VG avoir aussi pleuré à l’annonce de la victoire de sa compatriote. Autant de larmes et tant d’excitation, voilà qui aurait dû la fatiguer mais loin de là !

Ayant très peu dormi, la biathlète norvégienne se savait incapable de lutter sur la poursuite dimanche et est donc satisfaite de son résultat final. Peu importe ce qui arrive désormais, le bilan sera positif, surtout que Petter Northug Jr. lui a promis de lui faire un gâteau quand ils reviendraient tous deux à la maison puisqu’ils habitent à 150 m l’un de l’autre !

 

 

Son compatriote Emil Hegle Svendsen, en revanche, n’était pas du tout rassuré dimanche avant la poursuite. Suite à une 17e place décevante sur le sprint, le Scandinave était inquiet de ne pas réussir ses mondiaux pour lesquels il avait tant travaillé. Mais après la dernière course du week-end, il peut se dire rasséréné. Remontant 14 places pour prendre la médaille de bronze sur le dernier plat avant l’arrivée face à Johannes Thingnes Bø, le biathlète a montré que Super Svendsen est de retour !

 

SVENDSEN Emil Hegle

 

Après coup, il confie à VG que ça a été très dur pour lui, après des premiers mois cette saison difficiles, de sortir de cette spirale négative dans laquelle il était pris. Pour autant, son coéquipier Johannes Thingnes Bø avoue que jamais il n’a douté de lui, étant persuadé en ressortant du dernier tir qu’il serait battu par son poursuivant et ami. Un soulagement et un vrai déclic pour Svendsen qui aborde la seconde moitié de ces championnats avec désormais un tout autre état d’esprit.

SVENDSEN Emil Hegle

 


Fourcade, l’homme à abattre en Norvège ?

 

Revue de web

 

Si lors de son séjour en Norvège au printemps Martin Fourcade avait été très bien accueilli dans le pays du ski, il se pourrait que le Catalan perde de sa popularité après ses récents exploits aux mondiaux d’Oslo. Avant le grand rendez-vous de la saison, le biathlète français aurait en effet déclaré ne pas croire en une médaille de Bjørndalen. Grand mal lui en prit puisque non seulement la légende s’est vengée sur la piste mais aussi dans les médias auprès de Dagbladet.

Il fait ainsi un pied de nez à Fourcade qui s’est aussitôt défendu par le même biais. Il déclare en effet à Dagbladet qu’il n’a jamais imaginé que Ole Einar Bjørndalen ne prendrait pas une médaille mais seulement qu’il imaginait Johannes Thingnes Bø plus fort et plus apte à monter sur le podium. Des propos condamnés aussi par Emil Hegle Svendsen qui pense que le tricolore a été stupide de douter des capacités de son illustre adversaire…

 

Revue de web

 

Pour lui renvoyer la pareille, Bjørndalen déclare donc que Martin Fourcade est tout à fait battable, n’étant qu’humain même s’il était aussi capable de tout remporter cette année. Le principal intéressé n’en doute d’ailleurs pas puisqu’il a déjà annoncé au Roi Harald V qu’il serait de retour jeudi après sa victoire sur l’individuel… Pas sûr que cette blague passe bien dans le Royaume de Norvège.

FOURCADE Martin,BJOERNDALEN Ole Einar,SVENDSEN Emil Hegle

 


Riessle s’attaque à Graabak, les Allemands aux Norvégiens

Depuis 1987, aucun Allemand n’avait gagné à Schonach, à domicile. Une vraie malédiction finalement rompue ce week-end grâce à la victoire d’Eric Frenzel… par forfait. Une disqualification de Magnus Krog qui paraît bien suspecte aux yeux des médias norvégiens qui ont ressenti comme de l’acharnement venant de la part des spectateurs et athlètes allemands contre les athlètes scandinaves.

 

Capture d’écran 2016-03-08 à 08.29.01

KROG Magnus
Magnus Moan révèle ainsi sur twitter, comme le rapporte le quotidien Dagbladet, que certains supporters n’ont pas hésité à lancer des boules de neige sur les combinés norvégiens tout en les huant. Un non-respect et un manque de fairplay qui a étonné l’athlète qui souligne tout de même que ce n’est qu’une petite partie des spectateurs qui est concernée.
Pire encore, un athlète allemand s’en est pris à un Norvégien pendant le week-end. La NRK et VG expliquent en effet que Fabian Riessle n’a pas hésité à dire aux médias locaux que Jørgen Graabak était quelqu’un d’arrogant. Pourquoi ce soudain élan d’animosité ? A la bataille sur le sprint avec le Scandinave, le représentant germanique a chuté mais le jury, malgré les réclamations de son équipe, n’a pas sanctionné Graabak, permettant à la Norvège de s’imposer sur le par équipe.

Une décision qui est loin de contenter Riessle qui, selon les rumeurs, aurait continué d’insulter Graabak, s’en serait prit à ses parents grâce à une injure bien trop connue. Sur son compte instagram, le combiné confie : « perdre et en être fâché est une chose, je peux comprendre. Mais manquer de respect à la famille d’un autre à cause de ça c’est totalement autre chose et c’est un niveau auquel je ne m’abaisserai pas. Si c’est là ta réaction par défaut, tu mérites de tomber avant la ligne d’arrivée. Je peux pardonner mais refais-le encore et je ne serai pas aussi gentil… » Un message adressé directement à l’Allemand qui n’a pas répondu. La FIS a donc décidé d’enquêter sur la question et promet que si Fabian Riessle s’est en effet montré incorrect, des sanctions seront prises.

 


Revue de web


Norvégien, il devient Suédois pour Oslo 2016

Torstein Stenersen, biathlète norvégien puis suédois, a décidé de changer de nationalité puisqu’il savait qu’il ne serait jamais sélectionné dans l’équipe à domicile. Détenteur d’un passeport suédois et d’un passeport norvégien, parlant très bien le suédois et ayant vécu près de 10 ans à Ostersund de l’autre côté de la frontière, il était logique pour lui de faire cette démarche.

Même s’il avoue être bien plus Norvégien que Suédois, il n’hésite pas à dire au quotidien Dagbladet qu’il se sent plus Suédois. Une pratique qui n’est plus inédite puisque quelques sauteurs à ski à la double nationalité l’avaient fait pour les mondiaux de Falun l’hiver dernier… Mais si les sauteurs n’ont pu lutter pour la médaille, Stenersen espère bien pouvoir se vanter d’avoir réussi. Mais il voit aussi sur le long terme, pensant déjà aux mondiaux de biathlon qui se dérouleront en Suède à Ostersund en 2019…

Revue de web

 


Krogh copie Northug

Si Sundby est persuadé que Finn-Hågen Krogh est favori pour le Tour du Canada, le principal intéressé n’en a que faire. S’il serait bien sûr intéressant de remporter ce nouveau challenge, Krogh assure que Sundby ne l’a annoncé comme favori que pour paraître modeste car le grand favori, c’est bel et bien le numéro 1 mondial !

Son coéquipier préfère donc ne pas y penser et se concentrer sur sa bataille avec Petter Northug Jr. pour la seconde place au général. Et pour rivaliser dans les règles, Finn-Hågen Krogh a annoncé au micro de la NRK qu’il faisait tout comme son rival et compatriote : « s’il prend un coca, je prends un coca ». Mais outre la rivalité à table et sur les pistes, il avoue aussi qu’ils n’hésitent pas à se servir de l’intimidation psychologique l’un sur l’autre… Résultat samedi 12 mars.


Sundby abandonné à l’aéroport

Sundby, avant le Tour du Canada, avait révélé qu’il ne partirait pas en même temps que ses coéquipiers dans le grand ouest pour rester avec sa femme enceinte à la maison  (Vu de Norge #73). Mais à jouer les grands solitaires, il a fini par se faire oublier… à l’aéroport !

 

Revue de web

 

Les médias norvégiens comme Dagbladet et NRK ne se sont donc pas privés de rapporter les évènements qui ont mis en colère l’équipe de fond scandinave. Vidar Løfshus, entraîneur, n’a ainsi pas hésité à déclarer au micro de la NRK qu’il s’en était suivi une lettre salée aux organisateurs… Le voyage de Sjusjøen, d’où partait le maillot jaune, à Montréal étant assez long, Sundby est arrivé exténué au Québec, mais a tout de même dû attendre trois heures avant d’être emmené vers Ottawa, à Gatineau, où se déroulaient les premières compétitions. Quand il a enfin pu atteindre son lit, le fondeur n’avait pas dormi depuis déjà 24 heures ! Mais alors pourquoi la Norvège n’a-t-elle pas envoyé elle-même quelqu’un le chercher et a laissé ce soin aux organisateurs ? Løfshus explique qu’ils ne pensaient pas que cela serait un problème pour les Canadiens… Et pourtant ! Le Norvégien a dû finalement faire appel à la gentillesse de l’équipe italienne pour l’amener à bon port. Un genre d’auto-stop qui l’a bien fait rire après coup au micro de Dagbladet, quotidien national.


Emil Hegle Svendsen et Tarjei Bø se mettent au rap

 

revue de web

 

S’ils ont déjà ramenés beaucoup de médailles et de victoires à eux deux, Emil Hegle Svendsen et Tarjei Bø n’arrêtent jamais de vouloir s’améliorer. Ils se sont donc essayés à un nouveau type de biathlon quelque peu… Surprenant. Autant dire qu’ils ont mis combinaisons, skis et carabines au placard pour mener à bien leur nouvelle mission. A voir en vidéo.

Thug Life Skishooting

Emil Hegle Svendsen og Tarjei Bø foreslår HELT nye regler i skiskyting. Denne BØR sees med lyd! 🙂

Posté par NRK Sport sur vendredi 4 mars 2016


Les biathlètes se soignent, c’est promis !

Lors d’une épreuve en Russie en 2013, les biathlètes norvégiens avaient été filmés, affichant leurs fesses nues pendant une compétition féminine. Un peu plus tard, Johannes Thingnes Bø avait été pris en flagrant délit de fesses apparentes après sa première victoire au Grand Bornand. Mais Emil Hegle Svendsen et le cadet des Bø le jurent : ils essaient de se soigner comme le montre ce reportage réalisé par la NRK. A prendre au 100e degré !
 

Johannes Thingnes Bø hater klær. I "Dokument Ramm" snakker han ut om den pinlige lidelsen. OBS: Se hele!

Posté par NRK Sport sur dimanche 6 mars 2016

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.