Vu de Norge #88 : 70% de perte parmi les effectifs norvégiens

RUBRIQUE – Chaque mardi, toute l’actualité nordique en provenance de Norvège est dans Vu de Norge et nulle part ailleurs.

 

 

Hécatombe parmi les skieurs adolescents

En Norvège, la plupart des enfants savent skier avant de marcher. Une tradition ancestrale dans un pays recouvert par la neige plusieurs mois par an. Mais tout le monde ne devient pas un athlète émérite comme Northug, Bjørgen ou Bjørndalen. En fait, 7 enfants sur 10 arrêtent le ski à l’adolescence. Un chiffre qui inquiète la fédération de ski puisque c’est surtout le ski de fond, discipline nationale, qui est touché.

Et si tant de jeunes abandonnent la pratique du ski en club, c’est parce que ceux-ci mettent trop l’accent sur la formation de champions, délaissant les jeunes sportifs qui n’aspirent pas à devenir les meilleurs. L’association de ski tient donc à rappeler que si son système de formation des élites est l’un des meilleurs au monde, il ne doit pas être copié par les clubs entraînant la jeunesse norvégienne au risque d’en forcer beaucoup à prendre leur retraite avant 19 ans.

 

Revue de web

 

Les Norvégiens se donnent donc jusqu’à 2020 pour changer leur système et permettre aux jeunes scandinaves de faire du sport autant qu’ils le veulent, que ce soit plusieurs fois par semaine et tous les week-ends pour égaler les Northug et Johaug ou seulement pour le plaisir et la remise en forme.

 


L’association de ski norvégienne est au mieux de sa forme !

Mais si beaucoup de jeunes finissent par arrêter le ski à l’adolescence, l’association de ski norvégienne se porte mieux que jamais. Pays leader de beaucoup de disciplines hivernales, la fédération nationale est devenue dans le même temps une grande entreprise. Avec un profit de 3,4 millions de couronnes norvégiennes, c’est maintenant 87 millions qu’elle totalise à la banque.

 

Revue de web

 

Une belle somme qu’elle réinvestit dans toutes les équipes des disciplines hivernales pour leur permettre de rester au meilleur niveau. Une démarche qui semble fonctionner puisque la Norvège se maintient en tête des nations de sport d’hiver et espère bien continuer ainsi tout en développant encore plus de disciplines à travers le pays.

 

 


Nouveaux objectifs pour Therese Johaug

 

JOHAUG Therese

 

Therese Johaug a presque toutes les médailles dont elle rêve. Presque toutes. Il lui manque l’or sur le 10 km classique et elle espère bien l’avoir à Lahti. Si, comme tous les autres fondeurs, elle se concentrera donc sur les championnats du monde 2017, Johaug n’y va pas pour gagner des médailles mais pour repartir avec l’or sur cette discipline spécifique qu’est le 10km classique. Et pour faire cela, la Norvégienne compte bien mettre l’accent sur l’entraînement à la technique classique. Egil Kristiansen, son ancien entraîneur, est persuadé qu’elle a les capacités de remplir ses objectifs si elle se concentre sur la technique et ne se précipite pas, gardant la tête froide. Mais si Therese Johaug compte bien obtenir l’or en classique, que ses concurrentes soient rassurées : elle leur mènera aussi la vie dure sur les autres épreuves.

Revue de web

 


Rébellion en fond, épisode 2

Nous vous en parlions il y a deux semaines dans le numéro 86, plusieurs fondeuses norvégiennes étaient contre le choix de la fédération de ne pas remplir les quotas de l’équipe féminine de fond. Entendues, Mari Eide, Kari Vikhagen Gjeitnes et Silje Oyre Slinde, non retenues dans l’équipe nationale, ont rejoint l’équipe privée Telemark conseillée désormais par Kristin Størmer Steira, la célèbre fondeuse.

Une vraie aubaine pour le team qui récupère ainsi des fondeuses talentueuses et espère faire sa place sur la coupe du monde grâce à elles comme l’explique la NRK. Une chance aussi pour les nouvelles recrues puisqu’elles peuvent désormais espérer s’entraîner au plus haut niveau pour se faire une place dans la sélection norvégienne qui ira aux mondiaux de Lahti.

L’équipe privée Telemark est la première à former une équipe entièrement féminine. Un vrai pari pour les entraîneurs qui croient dans le potentiel de leurs athlètes et dans le futur de cette nouvelle équipe. Et les fondeurs Devon Kershaw, époux de Kristin Størmer Steira, et Andrew Young, membres de l’équipe Telemark, n’y voient rien à redire, se concentrant eux-mêmes sur Lahti 2017 et les Jeux Olympiques 2018.

 


Côté people : la vie mouvementée de Northug

TV3, chaîne nationale de télévision norvégienne, diffuse une émission de téléréalité appelée « Paradise Hotel ». En perte d’audience, les créateurs ont contacté Petter Northug Jr. pour tenter de regagner en popularité. Northug et son manager ont confirmé avoir été approché pour l’émission mais il est hors de question que le fondeur y participe. Il préfère se concentrer sur les mondiaux de Lahti, les Jeux et, si on lui demande, la promotion des possibles mondiaux à Trondheim en 2021.

 

Revue de web

 

Et s’il ne participera pas à une TV réalité pour conserver une image correcte, l’athlète a aussi décidé de renoncer à certaines de ses anciennes pratiques qui avaient fait les choux gras de la presse norvégienne. Après un scandale il y a deux ans, Coop, son principal sponsor, lui a demandé de laisser tomber le poker et Northug jure qu’il a obéit. Préférant se concentrer sur le fond, l’enfant terrible de Norvège a renoncé à ses petits voyages à Las Vegas et à l’une de ses passions.

Petter Northug Jr. serait donc bien prêt à tout pour revenir en première place dans le cœur de ses compatriotes.

 

 

 


Rune Velta se marie !

 

VELTA Rune

 

Si le sauteur à ski n’a pas connu une de ses meilleures saisons l’hiver dernier, Rune Velta a de la chance côté cœur. Il a demandé à sa compagne Marthe Breen de l’épouser et celle-ci a dit oui ! Reparti avec quatre médailles des mondiaux de Falun, Velta a ensuite connu une saison 2015/2016 au plus bas mais sa fiancée a toujours été là pour lui, le soutenant et l’aidant à remonter la pente. Résultat, en plus de planifier le mariage, le sauteur norvégien est prêt à revenir au plus haut niveau dans sa discipline après avoir pensé à la retraite. Désormais bien plus optimiste, Velta rappelle qu’il adore ce qu’il fait et qu’il ne baissera pas les bras aussi vite. Ne reste plus qu’à mener préparatifs de mariage et de l’hiver à bien.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.