Vu de Norge #91 : Bjørndalen est sur tous les fronts

Vu-de-Norge-600x400

RUBRIQUE – Chaque mardi, toute l’actualité nordique norvégienne est dans Vu de Norge et nulle part ailleurs.

 

Bjørndalen ne lève pas le pied

Après avoir annoncé qu’il ne prendrait pas sa retraite et surtout qu’il attendait un heureux événement, Ole Einar Bjørndalen est loin d’avoir ralenti la cadence, menant tous ces nouveaux défis de front. Il confie ainsi au micro de la NRK que si les mondiaux sont son objectif principal l’hiver prochain, il espère aussi participer à plus de compétitions sur la coupe du monde que la saison dernière.

 

Revue de web

 

Présent dès la première épreuve en novembre, le vétéran se prépare avec assiduité en vue de pouvoir lutter pour la première place dès le début.

Quant à sa vie personnelle, le biathlète a aussi choisi de la mener de front en préparant tout pour l’arrivée du bébé avec sa compagne Darya Domracheva. Il a d’ailleurs déjà prévu de ne pas aller s’entraîner en altitude en octobre pour être à ses côtés lors de l’accouchement et il compte bien faire passer sa famille avant sa vie sportive comme il l’explique au quotidien VG. Malheureusement pour ses fans, Bjørndalen ne prévoit plus vraiment de mener sa carrière au-delà de 2018, réaliste sur le fait que sa vie de famille lui demandera beaucoup de temps.
 

 


Des équipements de saut qui favorisent les blessures ?

Il y a deux semaines, Kenneth Gangnes se blessait de nouveau au genou. Au même moment, Inggard Lereim, médecin, avertissait la FIS sur les possibles blessures favorisées par certains équipements de saut à ski et particulièrement les lésions des LCA, ligaments croisés antérieurs. Le médecin norvégien rapporte que les nouvelles fixations utilisées en premier par Simon Ammann aux Jeux Olympiques 2010 contribueraient à provoquer ce type de blessure au genou. Il tient donc à alerter la FIS et les sauteurs sur ce point pour tenter de trouver des solutions et améliorer le règlement pour éviter d’utiliser ce genre de fixation et prévenir les blessures liées aux mauvais atterrissages.

 

Kenneth Gangnes

 

Gangnes, principal intéressé, explique quant à lui à la NRK que les fixations ne sont pas à blâmer puisqu’il s’est aussi blessé avec les anciennes. Néanmoins, il espère que de nouvelles améliorations seront trouvées.

 


Plus d’argent pour les combinés nordiques

ORTER Philipp,GRAABAK Joergen

Depuis 2008, la FIS n’avait pas changé les montants des récompenses en combiné nordique. Le congrès de la FIS à Cancun a pourtant décidé de changer cela. Désormais, les 6 meilleurs des compétitions recevront un prix un peu plus élevé qu’avant. Chaque site organisateur paiera environ 2000 francs suisses d’après la FIS.

Une bonne chose d’après Magnus Moan, confiant à la NRK que les combinés nordiques n’étaient pas vraiment gâtés de ce côté-là auparavant.

Ottesen, directeur du combiné à la FIS, assure que les organisateurs ne se sont pas opposés à cette décision malgré l’augmentation certaine de leur budget. Pour lui, cela consiste surtout à mettre sur un pied d’égalité cette discipline avec les autres sports nordiques que sont le fond, le biathlon, l’alpin ou le saut tout en valorisant les vainqueurs qui recevront à chaque compétition gagnée 8000 francs suisses.

 


L’entraîneur de fond se perd dans le brouillard…

Revue de web

Tor Arne Hetland, nouvel entraîneur de l’équipe de fond masculine norvégienne, a fait parler de lui cette semaine, et pas pour son nouveau travail ! En camp d’entraînement, le Norvégien est parti pour une séance de sport dans la montagne… Mais le brouillard s’en est mêlé et Hetland s’est perdu lors de sa petite virée qui a finalement duré 6 à 7 heures avant que ses amis ne s’inquiètent. Heureusement, l’entraîneur a finalement réussi à retrouver son chemin tout seul et les secours n’ont eu besoin de s’inquiéter que d’une femme de 50 ans, elle aussi perdue dans le brouillard. Espérons qu’il ne réitèrera pas l’aventure avec toute l’équipe de fond !

 


Les sauteurs norvégiens s’inclinent déjà face à l’Autriche

Pendant leur camp d’entraînement en Autriche, les sauteurs norvégiens ont décidé d’affronter au golf leurs adversaires de l’hiver. Malheureusement, les hommes de Stöckl ont perdu 82 à 62. Une défaite que le coach de saut à ski en Norvège refuse d’accepter, assurant que ce n’est pas sa faute s’ils ont perdu.

 

Revue de web

 

Forfang, Fannemel et Tande, en revanche, sont plus doués sur les skis que sur le green mais ils promettent que cela ne se reproduira pas et que ce sera la seule fois qu’ils concèderont la victoire à leurs homologues autrichiens. Alexander Stöckl, pas inquiet de ce côté-là, trouve en revanche très intéressant de créer des liens entre les équipes internationales.

 


La NRK obtient les droits du biathlon jusqu’en 2022

Jusqu’à la semaine dernière, la NRK détenait les droits du biathlon jusqu’en 2018. Dorénavant, la première chaîne nationale norvégienne diffusera les courses de biathlon en exclusivité jusqu’en 2022. Une très bonne nouvelle pour la chaîne TV qui empêche ainsi ses concurrents de prendre une bonne part de son audience sportive.

 

Revue de web

 

Le biathlon étant le sport le plus regardé à la TV et aimé en Norvège avec le ski de fond, la NRK a dû lutter férocement pour rallonger ses droits. Au final, avec la victoire de la NRK sur les autres chaînes, c’est l’Association de biathlon norvégienne qui est heureuse car très satisfaite de la couverture de la TV nationale.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.