Vu de Norge #95 : Jacobsen arrête les études, les Norvégiens sautent sans skis…

Vu-de-Norge-600x400

RUBRIQUE – Même l’été, la planète nordique continue de tourner en Norvège. La preuve avec ce nouveau numéro de Vu de Norge.

 

Jacobsen laisse tomber les études

A 29 ans, Astrid Jacobsen a décidé de mettre de côté ses études de médecine pour se concentrer pleinement sur son entraînement et sa carrière. En menant les deux de front, la fondeuse a en effet remarqué qu’elle ne s’améliorait pas assez pour lutter toujours sur le devant de la scène. A bientôt 30 ans, la Norvégienne veut donc changer cela et, pour ce faire, a dû renoncer à étudier cet été pour se consacrer pleinement à l’entraînement estival pour avoir la meilleure technique et la meilleure forme possible cet hiver.

 

Revue de web

 

Néanmoins, l’été ne sera pas si facile pour Jacobsen qui souffre d’allergies et ne peut donc passer autant d’heures qu’elle le souhaiterait en extérieur. Un frein à sa progression qu’elle compte pourtant bien surmonter. Pour la fondeuse, le changement a un coût mais est aussi nécessaire si elle veut continuer sa progression sur les skis. Reste à voir cet hiver si les sacrifices de cet été seront efficaces.

 

Revue de web

 


Stöckl s’exprime sur les multiples blessures de son équipe

Après le genou de Gangnes et les fractures de stress de Tande, c’est Rune Velta qui s’est fait une entorse aux orteils. Une suite de blessures malheureuses qui laisse l’équipe de Stöckl sans certains de ses meilleurs éléments. Le coach autrichien assure pourtant à nos confrères du quotidien national VG que cela n’a rien à voir avec l’entraînement qu’il dispense à ses athlètes. « Ce ne sont que des coïncidences » explique-t-il. En effet, les blessures des trois sauteurs norvégiens sont totalement différentes les unes des autres et ne peuvent donc être liées. Si la saison de Kenneth Gangnes est quelque peu en danger, Alexander Stöckl ne s’inquiète en revanche pas pour Daniel Andre Tande qui ne devrait avoir besoin que de 6 semaines de repos et encore moins pour Rune Velta qui sera rapidement guéri. C’est donc une équipe A quelque peu amoindrie qui fera le voyage en Pologne cette semaine avec seulement Anders Fannemel, Andreas Stjernen, Joachim Hauer et Johann Andre Forfang.

 

Revue de web

 

Pour leur venir en appui, Tom Hilde les accompagnera aussi. Et quant à la perte de bons éléments avant l’hiver, Stöckl ne préfère pas y penser, assurant que la saison est encore loin et que l’état de son équipe n’est pas très différent de l’an dernier lorsque Bardal et Jacobsen ont pris leur retraite et que Velta, champion du monde, n’était plus en grande forme. Stöckl espère donc voir de nouveau des éléments de l’équipe B faire leurs preuves.

 

 


Les Norvégiens à Courchevel sans leurs skis

 

Revue de web

 

Le Grand Prix d’été commençait cette année à Courchevel. Un honneur pour la station française et un bonheur pour tous les sauteurs qui apprécient particulièrement l’ambiance qui y règne. Malheureusement, tout a failli tourner au cauchemar pour les quatre athlètes de l’équipe norvégienne lorsque leur équipement complet est resté coincé à l’aéroport d’Oslo. Heureusement, de bonnes âmes les ont aidé avant les qualifications. La boutique Sport 2000 leur a ainsi prêté des skis et d’autres sauteurs ou boutiques le reste de l’équipement. Pas forcément une bonne chose pour Rune Velta qui s’est vu disqualifié car la combinaison qu’il avait n’était pas aux normes. Quant au reste de l’équipe, le résultat n’est pas à la hauteur des attentes. C’est donc l’équipe A qui se déplacera à Wisla ce week-end.

 

Courchevel (Photo : Alexis Boichard/Agence Zoom)

Courchevel (Photo : Alexis Boichard/Agence Zoom)

 


Les coéquipières de Bjørgen rassurantes

Le retour de Marit Bjørgen à la compétition après son accouchement a été plus long que prévu et bien plus semé d’embûches qu’elle ne l’aurait espéré. La jeune maman, luttant avec des blessures à la hanche, n’a ainsi pu participer à aucune compétition et a d’ores et déjà annoncé qu’elle n’irait ni au Blink Festival ni à la Toppidrettsveka.

Elle n’a pas non plus encore participé aux camps d’entraînement même si elle promet qu’elle ira à celui de Lillehammer. Néanmoins, ses coéquipières tiennent à rassurer tout le monde à l’instar de Kari Øyre Slind qui assure au journal Adresseavisen que son illustre compatriote reviendra aussi forte qu’avant, comme si elle n’avait jamais été blessée. De plus, lors du camp de formation sur le Sognefjell, Marit Bjørgen, selon ses dires, n’était pas en si mauvais état et tenait bien la cadence lors des quelques tours qu’elle a effectué avec le reste de l’équipe. La jeune fondeuse qui vient d’arriver en équipe nationale affirme aussi que ce n’est pas le genre de Bjørgen de rester dans le canapé mais plutôt d’adapter son entraînement. Pas d’inquiétude à avoir, donc, puisque la Norvégienne reviendra aussi forte qu’avant cet hiver !

 

 


Bjørndalen et Domracheva se sont dit oui !

 

Revue de web

 

Ils l’avaient annoncé en avril : Ole Einar Bjørndalen et Darya Domracheva attendent un enfant. Mais, il y a plus longtemps encore, les deux biathlètes avaient décidé de se marier. Et c’est chose faite depuis ce samedi ! Les deux nouveaux mariés en étaient ravis et ont tout deux dit que c’était l’un des plus beaux jours de leur vie. Tous les médias norvégiens, à l’instar de TV2, félicitent les deux tourtereaux et n’oublient pas de rappeler, au passage, qu’avec leur enfant à venir, le biathlon risque bien d’avoir un nouveau prodige sur les skis et derrière la carabine…

 

 

Such a nice day 🙂 Такой приятный день 🙂

Une photo publiée par Darya Domracheva (@dadofun) le

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.