4 Tremplins : top 10 pour Descombes-Sevoie à Garmisch-Partenkirchen

SAUT – Après Stefan Kraft à Oberstdorf, c’est le Norvégien Daniel Andre Tande qui s’est distingué en Allemagne.

 

En ce jour de l’An, les sauteurs se sont élancés du tremplin de Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. La compétition a débuté par les vingt-cinq traditionnels face-à-face qui opposent deux à deux les qualifiés.

A 14h28, c’est un duel franco-suisse qui attiré l’attention. Il a opposé Simon Ammann à Vincent Descombes-Sevoie. Parti le premier, le Saint-Gallois s’est contenté de 123 m. Insuffisant compte tenu du saut de 133 m (la même distance qu’à l’entraînement) qu’a ensuite réalisé le douanier des Houches. La prestation du Haut-Savoyard a été salué par les applaudissements de l’entraîneur de l’équipe de France, Gérard Colin. Après trente sauteurs, Vincent Descombes-Sevoie occupait la première place du classement provisoire.

 

 

Il a été délogé par l’Allemand Stefan Leyhe, lui-même chassé par le Norvégien Daniel Andre Tande (138 m), l’un des favoris pour le classement général, au même titre que le Polonais Piotr Zyla et, bien sûr, l’Autrichien Stefan Kraft qui a enlevé la première des quatre manches. Porté par son public, Markus Eisenbichler n’a pas non plus déçu. Brillant depuis le début de l’hiver, le Slovène Domen Prevc, lui, a trop de retard pour prétendre à la victoire finale.

 

 

L’ultime manche s’annonçait donc très disputée. Le Slovène Peter Prevc, en quête d’une première victoire depuis le début de la saison, a volé 133,5 m. L’Autrichien Michael Hayboeck a mieux fait avec 135,5 m.
Avec 137 m, Vincent Descombes-Sevoie les a doublé. Le cri qu’il a poussé à son atterrissage témoignait de la joie ressentie par le Chamoniard qui s’assurait un top 10.

 

 
Les 139 m de Domen Prevc ne lui ont pas permis de rester longtemps en pole position.
Finalement, le concours a été remporté par le Norvégien Daniel Andre Tande. Il est passé devant le Polonais Kamil Stoch qui y a cru au terme de 143 m impressionnants sur le Große Olympiaschanze. Il devance Stefan Kraft (140 m) qui a frôlé, lui aussi, de peu la récidive. Le Français occupe le 9e rang. De quoi débuter 2017 sous les meilleurs auspices.
 


 
Vincent Descombes-Sevoie a indéniablement franchi un palier. Dimanche, il a évolué avec les meilleurs sauteurs de la planète. Dont il faut désormais partie.

 

Télécharger (PDF, 282KB)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.