Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

50 km d’Oslo : Roethe vainqueur, Cologna maudit, Duvillard animateur

Samedi, Sjur Roethe a gagné le 50 km skate d’Oslo. Cette course a longtemps été animée par le Français Robin Duvillard.

 

Le 50 km skate d’Oslo est une course emblématique de l’hiver nordique. Il met un terme à la coupe du monde masculine. Dans sa version 2014-2015, il a démarré sur les chapeaux de roue. Dès le km 3, une accélération a été engagée. Le Russe Sergey Ustiugov, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby sous le regard attentionné de son monarque, et le fondeur du Pays rochois Jean-Marc Gaillard ont aussitôt joué les locomotives, poursuivis par un peloton bien fourni. Dans le premier wagon, on pouvait notamment apercevoir le Suisse Dario Cologna, le Suédois Calle Halfvarsson (qui n’allait faire qu’une apparition), le Russe Evgeniy Belov ou encore Maurice Manificat et Robin Duvillard.

Les Français ont d’ailleurs pris tour à tour position aux avant-postes. Peu avant le 15e kilomètre, c’est le fondeur de Villard-de-Lans qui prenait le quart. Après 34 minutes de course, le Dauphinois menait même la danse ; il décidait de ne pas changer ses skis. Maurice Manificat et le Canadien Alex Harvey prenaient eux aussi l’option de parcourir presque la moitié de la course avec les mêmes montures.

L'article continue sous la publicité
pub

Petter Northug Jr qui a déjà gagné cette épreuve en 2010 n’a pas été perturbé par toutes ces stratégies. Il avait pris ses précautions. De toute manière, la jonction a été rapidement faite.

 

Robin Duvillard tout devant

Au km 20, ce fut au tour de Dario Cologna de durcir la course, ce qui n’a pas fait l’affaire des Français qui devaient cette fois opérer un arrêt au stand. Il leur a fallu perdre le moins de temps possible. Robin Duvillard est reparti à 17 secondes et Maurice Manificat à 23 secondes.

Le premier a fourni l’effort pour rejoindre un groupe de 10 concurrents commandés par Martin Johnsrud Sundby qui a encore accéléré. Dans son ombre, il y avait Petter Northug Jr.

Quinze fondeurs en tête sont entrés dans le stade : Roethe, Harvey, Haga, Sveen, Duvillard, Cologna, Gloeersen, Sundby, Dyrhaug, Holund, Northug, Hellner, Larkov, Krogh et Dolidovich. Maurice Manificat était positionné à sept secondes, profitant d’un rythme momentanément plus lent. Mais c’est en solitaire qu’il a comblé le fossé.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Petter Northug renonce

Au km 33, nouveau passage dans le chaudron norvégien. Changement de skis pour Cologna et Sundby, ce qui a permis à Anders Gloeersen et Robin Duvillard de s’échapper. Avec une dizaine de secondes dans leur besace à 15 km de l’arrivée, les poursuivants n’ont pas raccroché tout de suite. Petter Northug Jr a été l’une des victimes du changement de vitesse opéré par les leaders pour revenir dans la course.

A 10 km du finish, ils étaient encore une quinzaine à jouer devant. Mais ce groupe de tête était très étiré à son entrée dans le stade. Robin Duvillard a senti qu’il pouvait poursuivre avec les mêmes skis, ce qui n’a pas été le choix d’Anders Gloeersen.

La dernière explication pouvait maintenant débuter.  Fatalement, tout est allé plus vite. C’est Hans Christer Holund qui a secoué la caravane. Dario Cologna a été comme aimanté. Le Grison a d’ailleurs rapidement pris le relais. Robin Duvillard se positionnait, lui, au 6e rang. Il n’a pas profité de l’aspiration du groupe de cinq skieurs, dont Martin Johnsrud Sundby à l’affût et l’étonnant Biélorusse Sergei Dolidovich.

La montée de l’Hellnerbacken a encore fatigué les organismes.  C’est à ce moment-là que le Suédois Marcus Hellner a rejoint les prétendants à la victoire, au détriment d’Holund.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 


 

 

L'article continue sous la publicité
pub

Un sprint allait finalement décider du podium. Une photo finish a même été nécessaire pour départager Sjur Roethe de Dario Cologna. Le Norvégien a finalement triomphé de la chambre noire. La troisième place est revenue à Sundby. 10e place pour Robin Duvillard et 20e place pour Maurice Manificat.

 

[gview file= »https://data.fis-ski.com/pdf/2015/CC/2801/2015CC2801RL.pdf » cache= »0″]

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Johanna Matintalo a désormais une statue à son effigie dans son village natal de Finlande.

Ski de fond

En janvier 2022, le stade des Tuffes de Prémanon (Jura) recevra une étape de la coupe du monde de ski de fond. Une première...

Ski de fond

Sur le Bislett Stadion d'Oslo, Therese Johaug s'est battue contre elle-même pour signer un temps très proche des minima olympiques sur 10 000 mètres....

Ski nordique

17:00. Il y a deux semaines tout pile, le Norvégien Stian Hoelgaard annonçait son départ du Team Koteng, basé à Trondheim (Norvège). À l’époque,...

Rollerski

La Trollhättan Action Week, plus grand événement de ski-roues du royaume, et l'Association suédoise de ski s'associent pour développer la compétition.

Ski de fond

Connaissez-vous le frère de Johannes Hoesflot Klæbo ? Ce vendredi 7 mai, OKEY sort un nouveau titre, le premier sous le label Sony Music.

Ski de fond

Sergey Ustiugov estime que les prochains JO pourraient être ses derniers. Le Russe de 29 ans sort d'un hiver compliqué.

Ski nordique

Mats Arjes, Urs Lehmann, Sarah Lewis et Johan Eliasch brigueront le poste de président de la FIS le 4 juin prochain. Michel Vion, de...