A Sochi, Marie Dorin-Habert réussit une quatrième place

On aurait aimé que Marie Dorin-Habert ne tombe pas du podium. Elle a réalisé une course de toute beauté, dans des conditions difficiles. La Française finit en 4e position, derrière Gwizdon, Kuzmina et Berger.

 

downloader-1.php.jpeg

 

Gros flocons, températures positives et brouillard menaçant pour le sprint dames aujourd’hui à Sochi. Ces conditions météorologiques ont redistribué les cartes. Déjà parce que le départ a été reporté d’une 1/2 heure.

La Polonaise Monika Hojnisz a enregistré le premier temps de référence en arrivant sur le pas de tir pour le couché. 5/5 pour la biathlète de Chorzow. Elle était suivie par l’Italienne Nicole Gontier et la Russe Svetlana Sleptsova, qui ont également visé juste.

La course était lancée : la Tchèque Gabriela Soukalova et la Russe Olga Zaitseva prirent place dans le peloton de tête de course, tout comme la Norvégienne Tiril Eckhoff.

 

Marie Dorin à l’avantage

Marie Dorin-Habert a ouvert le bal tricolore. Quand elle est ressortie du couché, après un carton plein (92 % de réussite cette saison), elle occupait le 3e rang, à 2,8 secondes de la tête de course. Tout était donc possible.

Tora Berger, qui a déjà gagnée tous les globes, entra dans la danse. La championne n’avait nullement le projet de jouer les figurantes.

Anaïs Bescond débuta le couché avec un temps prometteur, mais elle rata sa troisième balle. Un tour de pénalité pour la Jurassienne, suivi dans l’anneau par Miriam Gössner.

Plus loin, Marie Dorin-Habert restait en course. Mobilisée, elle quitta le stade avec tous les espoirs permis pour un podium. Leader dans la dernière boucle, la Française arrêta le chronomètre à 25:46.7

 

Le suspens polonais

Anastasiya Kuzmina pouvait encore la menacer. Daria Domracheva vint également compliquer le scénario. Une autre concurrente pouvait gâcher la joie tricolore, comme elle l’avait déjà fait la semaine dernière avec Anaïs Bescond : Darya Domracheva. Sans oublier la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen.

On voulait tout de même y croire. La Norvégienne Tora Berger fut la première à assombrir le ciel hexagonal. La Slovaque Anastasiya Kuzmina passa devant, avec l’espoir de décrocher une cinquième victoire en coupe du monde.

Daria Domracheva peina dans le dernier tour et échoua au pied du podium où, à cet instant, Marie Dorin-Habert était encore bien accrochée. Magdalena Gwizdon pouvait l’en déloger. La Polonaise se montrait offensive, en route pour la seconde victoire de sa carrière. Trop offensive pour la Française qui tomba de la boîte.

Photo : Agence Zoom


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade