A Sochi, Martin Fourcade gagne facilement

On voudrait y voir un beau présage pour les Jeux de 2014 : à Sochi, le Français a dominé le sprint de 10 km… et s’est offert un nouveau globe.

downloader.php.jpeg

 

A Sochi, les biathlètes ont approfondi ce midi leurs connaissances de la piste olympique lors d’un sprint de 10 km.

Il neigeait en Russie quand le Français Simon Desthieux a pris le départ. Avec un tour de pénalité, le sportif d’Hauteville enregistre un temps de 27:13.9, soit près de deux minute de retard sur la tête de course. Il pourrait prendre demain le départ de l’ultime relais de la saison.

Au tir couché, Jean-Guillaume Béatrix n’a pas démérité, comme à son habitude (92 % de réussite dans cet exercice). Au debout, il commit une erreur. Cela n’a pas trop alourdi à son temps final : 26:37.4. 14e place.

Alexis Bœuf fit le plein au couché. Quand il arriva pour le debout, il était très bien placé. Une balle perdue a freiné son élan. Il effectua le dernier tour avec difficulté. 

Simon Fourcade a également vécu une entame prometteuse. Une faute au tir couché et une belle démonstration au tir debout, il a terminé à 1,10 minute de son frère. 10e place.

Le Norvégien Henrik L’Abee-Lund, à 1 400 mètres d’altitude, a inscrit, lui, le premier repère dans cette compétition. Cela lui assura une troisième place au podium.

Les adversaires  les plus sérieux de Martin Fourcade ont soigné leur tir, à l’exemple de l’Autrichien Dominik Landertinger ou de l’Ukrainien Andriy Deryzemlya. Mais la piste a fatigué les organismes. Les visages étaient marqués après la ligne d’arrivée.

Les Russes ont pris tous les risques devant leur public. C’était le cas d’Anton Shipulin (10/10) ou encore d’Evgeny Ustyugov. Ce dernier, malgré une pénalité, occupa, un temps, la meilleure place. Il termina au 2e rang.

Dossard 50, le Catalan s’est élancé à 13h25. Il s’est inscrit dans le tempo des compétiteurs les plus rapides. Avant le pas de tir, il menait déjà au classement provisoire. Il s’installait ensuite sur le tapis n°1 et ne ratait aucune cible. Il devançait alors de 2 secondes Evgeny Ustyugov et l’Allemand Erik Lesser.

Après le tir debout, les écarts se creusaient encore. 10/10 pour le tricolore à qui il restait une boucle pour valider une seconde victoire sur le site olympique. Ce fut chose faite… et de la plus belle manière. « Ces deux victoires me remplissent de bonheur et me permettent d’aborder la préparation olympique avec encore plus d’envie et détermination quand à mes choix d’entraînement », a commenté le Français, déjà vainqueur de l’individuel hier.

 

Photo : Zoom