A Wisla, les nouvelles règles du jeu divisent les sauteurs

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

Samedi, le Slovène Peter Prevc a remporté l’épreuve d’ouverture du Grand Prix d’été à Wisla, en Pologne ; il devance Piotr Zyla et Andreas Wellinger.

 

Avec des sauts de 129,5 m et 132 m, le Slovène Peter Prevc était clairement le meilleur samedi à Wisla. Il obtient un total de 415,2 points. Sa victoire au Grand Prix d’été confirme sa bonne forme déjà exprimée lors de la qualification.

Le local de l’étape, Piotr Zyla (126 m et 131,5 m ; 398,5 points), a terminé deuxième devant l’Allemand Andreas Wellinger (130,5 m et 131,5 m ; 392,0 points), qui a perdu toute chance de gagner avec une chute dans le dernier saut. « Je ne m’attendais pas à être sur le podium après ma chute », a-t-il confié en conférence de presse. Pour être tombé exactement sur la ligne, les juges lui ont sauvé son podium.

Le jeune Allemand doit à 0,2 point d’avance sur le Norvégien Andreas Stjernen (391,8 points) de figurer dans le trio de tête.

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

 

Avis partagés

Le nouveau format de la compétition, dans lequelle les 48 meilleurs athlètes de la qualification sont répartis en quatre groupes, a divisé les athlètes.

Les Norvégiens Rune Velta (125 m et 127 m ; 387 points) et Tom Hilde (125 m et 129 m ; 382,1 points) ont exprimé des opinions positives à propos de cette nouvelle règle. «J’aime ce nouveau format, c’est super. C’est beaucoup plus juste », a témoigné le premier. Et le second d’ajouter : « Ça change, mais c’est intéressant. Je pense que c’est bon que moins d’athlètes soient dans la finale. »

Le champion olympique Simon Ammann s’est montré plus sceptique par rapport à cette nouvelle formule. Le Suisse (127,5 m et 124 m ; 374,3 points) évoque notamment la composition des groupes : «Il y a toujours un athlète de haut niveau parmi les premiers sauteurs, ce qui est inhabituel. Je dois encore voir pour me faire une opinion claire. » Il poursuit, philosophe :  « J’ai connu beaucoup de tests au cours de ma carrière et je pense que c’est une bonne chose d’essayer. »

Le troisième du concours, Andreas Wellinger, n’est pas convaincu : «Tous ceux qui font un mauvais saut lors des qualifications sont déjà derrière au classement général. En football, vous diriez qu’ils ont déjà pris 2:0, ce qui rend la suite des opérations difficile.».

La prochaine compétition aura lieu à Einsiedeln, en Suisse, les 8 et 9 août.

 

Photo : FIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.