A Wisla, les nouvelles règles du jeu divisent les sauteurs

Samedi, le Slovène Peter Prevc a remporté l’épreuve d’ouverture du Grand Prix d’été à Wisla, en Pologne ; il devance Piotr Zyla et Andreas Wellinger.

 

Avec des sauts de 129,5 m et 132 m, le Slovène Peter Prevc était clairement le meilleur samedi à Wisla. Il obtient un total de 415,2 points. Sa victoire au Grand Prix d’été confirme sa bonne forme déjà exprimée lors de la qualification.

Le local de l’étape, Piotr Zyla (126 m et 131,5 m ; 398,5 points), a terminé deuxième devant l’Allemand Andreas Wellinger (130,5 m et 131,5 m ; 392,0 points), qui a perdu toute chance de gagner avec une chute dans le dernier saut. « Je ne m’attendais pas à être sur le podium après ma chute », a-t-il confié en conférence de presse. Pour être tombé exactement sur la ligne, les juges lui ont sauvé son podium.

Le jeune Allemand doit à 0,2 point d’avance sur le Norvégien Andreas Stjernen (391,8 points) de figurer dans le trio de tête.

 

Avis partagés

Le nouveau format de la compétition, dans lequelle les 48 meilleurs athlètes de la qualification sont répartis en quatre groupes, a divisé les athlètes.

Les Norvégiens Rune Velta (125 m et 127 m ; 387 points) et Tom Hilde (125 m et 129 m ; 382,1 points) ont exprimé des opinions positives à propos de cette nouvelle règle. «J’aime ce nouveau format, c’est super. C’est beaucoup plus juste », a témoigné le premier. Et le second d’ajouter : « Ça change, mais c’est intéressant. Je pense que c’est bon que moins d’athlètes soient dans la finale. »

Le champion olympique Simon Ammann s’est montré plus sceptique par rapport à cette nouvelle formule. Le Suisse (127,5 m et 124 m ; 374,3 points) évoque notamment la composition des groupes : «Il y a toujours un athlète de haut niveau parmi les premiers sauteurs, ce qui est inhabituel. Je dois encore voir pour me faire une opinion claire. » Il poursuit, philosophe :  « J’ai connu beaucoup de tests au cours de ma carrière et je pense que c’est une bonne chose d’essayer. »

Le troisième du concours, Andreas Wellinger, n’est pas convaincu : «Tous ceux qui font un mauvais saut lors des qualifications sont déjà derrière au classement général. En football, vous diriez qu’ils ont déjà pris 2:0, ce qui rend la suite des opérations difficile.».

La prochaine compétition aura lieu à Einsiedeln, en Suisse, les 8 et 9 août.

 

Photo : FIS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.