Adrien Backscheider est entré dans la cour des grands

L’hiver aura été bien chargé pour le fondeur de Gérardmer. Pour sa première année dans la catégorie seniors, il aura vécu ses premiers mondiaux des moins de 23 ans à Liberec, sa première coupe du monde à La Clusaz et son premier podium en Opa Cup. C’était le week-end dernier, à Madonna di Campiglio.

 

Adrien Backscheider, sur le podium de Madonna di Campiglio,
aux côtés de Franz Goering et Thomas Wick.

 

Adrien Backscheider n’est pas près d’oublier sa virée à Madonna di Campiglio. Il y obtient en effet son premier podium en OPA. Jusqu’ici, ses meilleures performances avaient été réalisées à Rogla (6, 7 et 8e). Le Vosgien a terminé troisième du 30 km en skating. « J’ai eu des superbes sensations. Les jambes répondaient bien et j’étais aussi aidé par de très bons skis », témoigne-t-il. Et d’ajouter : « Je suis resté bien placé toute la course. Pendant les six tours j’ai réussi à avoir une bonne routine ; je savais quel côté de la piste glissait le mieux, où je pouvais me replacer, les endroits pièges… J’étais lucide jusqu’au bout et je n’ai rien lâché. » A 300 mètres de l’arrivée, des crampes l’ont toutefois empêché de faire mieux que troisième. Il a perdu 3,8 secondes, dans un sprint que se sont partagés les deux cadors du SC Motor Zella-Mehlis, Franz Goering et Thomas Wick . C’est néanmoins une belle performance qui lui permet d’occuper le 5e rang du classement général, derrière un quatuor allemand : Franz Goering, leader incontesté, Jonas Dobler et Sebastien Eisenlauder et devant une armée tricolore : Romain Vandel, Baptiste Gros, Adrien Mougel…

La veille, Adrien Backscheider avait manqué de trois secondes une autre place sur la boîte dans le 10 km classique : « Il faut encore que j’apprenne à grappiller les secondes sur ce genre de course. » Il hérite de la médaille en chocolat.

 

Un hiver bien rempli

Autant dire que le fondeur de l’AS Gérardmer, en grande forme, est impatient d’en découdre lors de la finale à Dobbiaco/Toblach qui se déroulera le prochain week-end. Le jeune homme est en effet en forme, comme en témoigne sa 4e place dans le sprint de la finale de la coupe de France, à la Seigne, aux Hôpitaux-Vieux (notre vidéo), ou encore sa troisième position, derrière Romain Vandel et Bastien Poirrier, au terme du 10 km classique. « Les voyants sont au vert », assure-t-il.

Déjà, l’hiver aura été chargé pour le Géromois : il a participé à ses premiers mondiaux des moins de 23 ans à Liberec, en République tchèque et, pour sa première année en senior, à sa première coupe du monde. On se rappelle qu’à  La Clusaz, à mi-course, il évoluait aux côtés des meilleurs fondeurs de la planète, « après avoir évité les pièges de la piste et les chutes. C’était vraiment un grand moment. » Des points de côté à la fin du troisième tour l’empêcheront de faire mieux qu’une 35e place. N’empêche qu’Adrien Backscheider aura montré ce qu’il avait dans le ventre.

 

> Le classement du 30 km skating : cliquez ici.